Les Marocaines 63èmes au classement des femmes les plus épanouies – Al3omk

Les Marocaines 63èmes au classement des femmes les plus épanouies

d180D.jpg

Sur la base de cinq indices à savoir les droits humains, l’égalité salariale, le progrès et la sécurité, le Maroc occupe la 63éme place sur 80 au classement des femmes les plus épanouies du monde. Et s’est selon un sondage du média américain US NEWS AND WORLD REPORT.

Visant à donner une image sur la situation de la femme dans toutes les sociétés du monde, le sondage avait concerné environs 90.000 femmes issues de 36 pays de 5 région du monde : l’Afrique, l’Amériques, Asie, Europe et le moyen orient. Cependant, le Maroc est classé, selon le média Américain, parmi les pays les moins accueillants pour la femme et ceci à cause d’une absence totale de moyens et de conditions nécessaires pour l’épanouissement de l’élément féminin au royaume.

En 2019 le Maroc a gagné six places par rapport à l’année dernière quant il était en 69ème place en 2018. Par ailleurs, la situation des femmes au Maroc  demande beaucoup plus d’efforts afin d’améliorer leur bien être. Ces efforts doivent toucher bien évidement les domaines importants pour l’épanouissement de l’élément féminin ; les droits de la femme, l’égalité des genres et salariale ainsi que la sécurité.

Quant aux pays premiers du classement, la Suède, Danemark, Canada, la Norvège et les pays Bas occupent les 5 premières places. Alors que l’Iran, Ghana, la Tunisie (77ème place) et la Birmanie occupent les dernières places comme les pays plus mauvais en matière d’épanouissement de la femme.

Concernant les pays arabes les emirates arabes occupent la 30ème place suivit de Qatar 39ème place, de l’Arabie saoudite en 41ème place et finalement de l’Egypte en 65ème place.

Ajoutant que depuis toujours, le Maroc n’a jamais arrêté de fournir de grands efforts pour faire évoluer la situation de l’élément féminin dans la société. En effet, la loi 103-13 de la lutte contre la violence envers les femmes, entrée en vigueur depuis le 13 septembre 2018 est un au saut qualificatif dans le processus de promotion des conditions favorables pour la femme au Maroc.

cette loi est considérée selon Bassima Al Hakkaoui comme un des plus importants textes renforçant l’arsenal juridique  national dans le domaine de l’égalité de sexes, et un des piliers essentiels pour le développement de la situation de la femme au Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top