Le Maroc parmi les pays les plus sûrs du monde

11 octobre 2019 - 04:00

Malgré sa stagnation dans le classement 2019 du Forum économique mondial (WEF), le Maroc arrive à tirer son épingle du jeu en signant une petite progression. Son système financier et la maîtrise de l’inflation, mais également les infrastructures permettent au Royaume d’améliorer légèrement son score. La sécurité fait également partie de ses points forts.

Selon L’économiste, le Maroc se retrouve à la 75e position sur 141 pays, améliorant légèrement ainsi son score d’1,5 point.

"Le Maroc reste parmi les meilleurs élèves au monde en matière de maîtrise de l’inflation", précise le média qui relève que le pays occupe la 43e place concernant la gestion de la dette, avec un score de 80. C’est également le cas pour la stabilité macroéconomique où le Royaume réalise un score de 90.

Par ailleurs, le pays réussit un bon relèvement par S&P de la perspective de la note souveraine à stable. Ici, notamment, la consolidation budgétaire et l’amélioration du déficit du compte courant sont saluées.

Sur le plan des infrastructures et des équipements de base, le Royaume s’offre le 53e mondial, grâce à "la qualité des infrastructures routières, ferroviaires et portuaires avec le Port de Tanger Med ou encore le projet de la ligne à grande vitesse".

Concernant la sécurité, le royaume s’affirme davantage et confirme son "classement parmi les pays les plus sûrs du monde en s’offrant le 20e rang".

Cependant, sur plusieurs autres volets s’érigent des obstacles, ce qui exige que le Royaume redouble d’efforts. C’est le cas, notamment, des technologies nouvelles (97e rang), de la santé (91e rang), du climat des affaires (45e), du commerce et des services (60e rang), de l’incidence de la corruption (62e rang) et de l’enseignement (121e rang), pour ne citer que ces secteurs.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Un groupe pharmaceutique français annonce que le vaccin contre le covid-19 sera prêt en milieu d’année 2021

Un nouveau symptôme atypique du coronavirus découvert par des médecins américains

La NASA alerte sur l’approche d’un astéroïde de la taille d’un terrain de foot