Le groupe « Al Omrane » critiqué par les parlementaires de la majorité et de l'opposition

11 décembre 2019 - 07:23

Les parlementaires de la majorité et de l'opposition ont été unanimes à  critiquer le groupe «Al-Omrane» en raison des nombreuses défaillances constatées dans la gestion, par l’opérateur publique, des programmes de relogement, du logement économique et social, ou bien encore de celui des villes sans bidonvilles.

Ces critiques ont été formulées lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, mardi, en présence du ministre de l’aménagement du territoire national, Nouzha Bouchareb qui a reconnu que le logement destiné à la classe moyenne connaît, en effet, une certaine stagnation et que l’offre n’attire pas les promoteurs immobiliers.

Le groupe du parti de l’Union Constitutionnelle (UC) à la Chambre des représentants a ainsi critiqué le bilan du programme « Villes sans bidonvilles » qui a bénéficié, depuis son lancement, d’une enveloppe budgétaire global de plus de 25 milliards de dirhams, dont 10 milliards provenant de fonds publics. Cependant, 420 000 familles attendent toujours d’en bénéficier.

De son côté, le Parti de l’Authenticité et de la Modernité (PAM) a ciblé par ses critiques les prometteurs immobiliers les accusant d'étendre, délibérément, la durée des travaux et les délais de livraison ce qui oblige les clients à recourir à la location alors que la construction de leurs appartements est achevée.

Le groupe du parti de la Justice et du Développement (PJD) a abondé dans le même estimant que le logement destiné à la classe moyenne accuse du retard et a appelé à surmonter les difficultés que connaît ce programme.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Malgré la crise, Bouchareb dépense 500 millions dans une étude pour réorganiser son ministère

Le Roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres

Le Roi adresse un discours au parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1-ère session de la 5-ème année législative de la 10-ème législature