Algérie : le général Ahmed Gaïd Salah est mort

23 décembre 2019 - 11:10

Le général Ahmed Gaïd Salah, 79 ans, est mort dans la nuit de dimanche 22 au lundi 23 décembre.

L'homme fort du pays, chef de l'Armée, a cristallisé le mécontentement de la contestation populaire depuis le début du mouvement du Hirak.

Ce 26 mars 2019, c’est lui, Ahmed Gaïd Salah, qui sonne la fin de la partie pour Bouteflika. Le chef de l’armée, vice-ministre de la Défense, demande l’application de l’article 102 de la constitution qui prévoit l’empêchement du président.

L’élection présidentielle prévue avant fin avril 2019 est, par conséquent, reportée à juillet avec des candidats tout neufs : dans l’esprit d’Ahmed Gaïd Salah, le Hirak n’a plus lieu d’être.

Mais rien ne se passera comme prévu. Faute de candidats, le scrutin de juillet n’aura jamais lieu. Une nouvelle date est fixée, le 12 décembre. A trois semaines du vote, les rumeurs d’annulation courent encore et les manifestations se poursuivent chaque vendredi à travers l’Algérie. En ligne de mire, l'homme fort du pays, Ahmed Gaïd Salah.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: les Etats-Unis atteignent le cap de 200.000 décès

Covid-19: Un test israélien avec des résultats en 1 seconde et une précision de 95%

Le président malien annonce sa démission