Des milliers d'Irakiens manifestent contre Téhéran et Washington

10 janvier 2020 - 03:19

Des milliers d'Irakiens ont manifesté vendredi à Bagdad, comme dans plusieurs villes du pays, pour protester contre l'Iran et les Etats-Unis, dont de récentes frappes en Irak ont relancé une révolte inédite anti-gouvernement qui se poursuit depuis près de 100 jours.

Les milliers d'Irakiens défilaient au cri de "Non à l'Iran! Non à l'Amérique" dans des défilés d'une ampleur inégalée depuis des semaines, ont rapporté des médias.

Depuis plusieurs jours, sur les réseaux sociaux, des appels exhortaient à relancer le mouvement social entamé le 1er octobre ce vendredi 10 janvier.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre à Kerbala (sud), tandis que des militants étaient arrêtés à Bassora (sud).

Depuis plus de trois mois, des Irakiens dénoncent leurs dirigeants qu'ils accusent d'être des "incompétents" et des "voleurs" dans le douzième pays le plus corrompu au monde, selon Transparency International.

C'est développements interviennent alors que la classe dirigeante n'arrive pas à s'accorder pour nommer un remplaçant au Premier ministre démissionnaire Adel Abdel Mahdi et son gouvernement.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Coronavirus: le président algérien en “confinement volontaire” de 5 jours

Arrestation en Espagne d’un présumé recruteur de l’organisation terroriste Daech

Covid-19: les Etats-Unis atteignent le cap de 200.000 décès