Covid-19: le gouvernement espagnol adopte la prolongation de l'état d'alerte jusqu'au 9 mai

21 avril 2020 - 05:30

Le gouvernement espagnol, réuni mardi en Conseil des ministres, a adopté la demande de prolongation, pour la troisième fois, de l'état d'alerte de quinze jours supplémentaires, soit jusqu'au 9 mai inclus, afin de renforcer la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus (Covid-19).

Cette mesure, qui sera soumise mercredi au Congrès des députés (Chambre basse du Parlement) pour approbation, prévoit un léger assouplissement du confinement strict décrété depuis le 15 mars dans le pays, en autorisant les enfants à sortir à partir de lundi prochain, mais uniquement pour accompagner un adulte au supermarché, à la pharmacie ou à la banque.

"A partir du 27 avril, les moins de 14 ans pourront accompagner un adulte dans les déplacements déjà permis dans le cadre de l'état d'alerte (...) pour aller par exemple au supermarché, à la pharmacie ou à la banque", a souligné la porte-parole du gouvernement, María Jesús Montero, lors du point de presse au terme du Conseil des ministres hebdomadaire.

"Il s'agit d'un allègement partiel car nous devons insister sur le fait que la priorité est d'éviter une chute dans la lutte contre le virus", a-t-elle insisté, ajoutant "ces sorties doivent être contrôlées (...) Nous appelons en cela à la responsabilité des parents pour garantir leur sécurité et celle des autres".

Le Conseil des ministres a, par ailleurs, approuvé une nouvelle batterie de mesures économiques et sociales, en vue d'atténuer l'impact de la pandémie.

Il s'agit de plus de 30 mesures visant notamment à protéger et à soutenir les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises (PME), et les travailleurs autonomes.

Parmi ces mesures figurent l'élargissement de l'octroi des allocations de chômage en faveur des travailleurs licenciés pendant la période d'essai, la mobilisation d'environ 1,1 milliard d'euros de liquidité au profit des entreprises, notamment les PME et des travailleurs indépendants, et la réduction à 0% du taux de TVA appliqué à la vente de matériel médical aux organismes publics à but non lucratif et aux centres hospitaliers.

A cela s'ajoutent la prolongation de deux mois supplémentaires la préférence accordée au télétravail et l'adaptation du cadre réglementaire de certaines activités, notamment celles liées aux ports, à la recherche universitaire, aux centres technologiques, aux travailleurs agricoles et aux coopératives.

L'Espagne est entrée le 14 avril dans son deuxième mois de confinement prévu jusqu'au 26 courant.

Selon le dernier bilan donné ce mardi par le ministère de la Santé, l'Espagne compte 204.178 cas confirmés au Covid-19, dont 21.282 décès et 82.514 patients rétablis.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: les Etats-Unis atteignent le cap de 200.000 décès

Covid-19: Un test israélien avec des résultats en 1 seconde et une précision de 95%

Le président malien annonce sa démission