Une levée du confinement progressive» au Maroc: La feuille de route du ministère de la santé

07 mai 2020 - 05:23

Le ministère de la santé a établi une Feuille de route de levée du confinement que vit le Maroc depuis le 20 mars suite à la vague du COVID-19. Un plan qui tend vers une sortie le 20 mai comme annoncé officiellement mais sans le dire expressément.

Ce document confidentiel, qu’a pu se procurer le journal « Al Oâmk», est daté du 5 mai et signé par le docteur M.Youbi, Directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies. Il avance les arguments, les objectifs et les scénarios du déconfinement et conseille «une levée du confinement progressive».

« La feuille de route » indique, pour un premier scénario, que « les sources des foyers professionnels et des collectivités fermées sont maitrisées » et prévoie la fin de cet épisode épidémique entre le 16 et le 22 mai «avec l’enregistrement de cas sporadiques en moyenne entre 10 et 20 à la fin de l’épidémie».

Sinon pour le deuxième scénario, la feuille prévoit «une évolution en dents de scie et l’étalement de l’épisode épidémique dans le temps limité à certaines zones». Mais d’une manière général, « la résurgence de l’épidémie après la levée du confinement reste possible » avec « des risques liés à de nombreuses incertitudes comme la grande transmissibilité du virus, la logistique de surveillance et de prise en charge, l’hétérogénéité de l’adhésion de la population aux mesures instaurées… ».

Pour ce qui est des arguments de la levé de confinement, le document avance « l’impact socioéconomique » et « l’impact sanitaire qui pèse lourdement sur les autres morbidités, plus difficilement prises en charge dans le contexte épidémique et qui pourrait être la source de l’apparition ou de l’aggravation d’autres morbidités (ex. troubles psychiques)». Un autre argument repose, par ailleurs, sur « la maitrise de l’épidémie » qui est en phase de plateau selon les régions ou en baisse constante de taux de reproduction» .

S’agissant des perequis, la feuille de route souligne l’importance de l’adaptation du système national de santé en post-confinement en prévision du risque de survenue d’une deuxième vague suite au déconfinement et du « phénomène de «ruée vers le système de soins» en post confinement »
Par conséquent, «l’objectif de contrôler l’épidémie devra rester de mise».

Tout en estimant que « le confinement strict poursuivi jusqu’à l’extinction des nouveaux cas est IMPOSSIBLE, le ministère de la santé préconise « une levée du confinement, progressive » basé sur plusieurs principes prenant en compte la répartition géographique, les secteurs d’activités et les groupe de populations (Ciblage des populations vulnérable avec « Possibilité de garder la confinement des personnes âgées).

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

L’ONEE crée une Salle des Marchés pour la gestion des risques

L’UACC appelle à un plan Marshall pour la relance du secteur de la communication

Covid-19 : 238 nouveaux cas confirmés au Maroc, 12.290 au total