Majid Bekkas en concert Gnaoua pour fêter l’Union Européenne (vidéo)

07 mai 2020 - 02:53

Le célèbre chanteur marocain Majid Bekkas donnera un concert exceptionnel de musique Gnaoua à l’occasion de la Journée de l’Europe, samedi prochain. Il interprétera, pour la première fois en rythme gnaoui, «l’ode de la joie», la célèbre symphonie de Beethoven qui est l’hymne officiel de l’Union européenne (UE).

« Je suis heureux de pouvoir participer à cette célébration» a déclaré Majid Bekkas dans un communiqué de la représentation de l’UE au Maroc, reçu par le journal « Al Oâmk ». «Je le fait en revisitant «l’hymne à la joie» de Beethoven sur des mélodies du patrimoine musical marocain que j’ai l’honneur de représenter » a t – il ajouté. Cette interprétation rappelle que «la musique n’a pas de frontières et qu’elle peut parler un langage universel. A l’instar des versions Hip Hop , Techno ,  Jazz Band  ou Trance, voici donc la version du Guembri, des Qarqabou et des percussions traditionnelles qui remplaceront les instruments classiques de cette symphonie », précise le communiqué.

Célébrée chaque année le 09 mai, la Journée de l’Europe fête la paix et l’unité en Europe. Il s’agit de la date anniversaire de la «déclaration Schuman». Ce jour-là, en 1950, Robert Schuman, alors ministre français des affaires étrangères, propose dans un discours historique une nouvelle forme de coopération politique et économique. Un discours considéré comme l’acte de naissance de ce qui est aujourd’hui l’Union européenne.

En raison du confinement, la performance de Majid Bekkas sera retransmise lors d’un #StayHomeConcert le samedi 09 mai à 20h30, sur les réseaux sociaux de l’Union européenne au Maroc: Facebook, Instagram, Twitter et YouTube.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

Algérie : décès du chanteur Idir, légende de la musique kabyle

Covid-19 : 55 nouveaux cas confirmés au Maroc, 4.120 au total

Hassan El Fad s’explique: Polémique sur le financement des comédies du ramadan sur la télé publique