Un nouveau symptôme atypique du coronavirus découvert par des médecins américains

08 août 2020 - 12:29

Une équipe de médecins de Chicago a découvert un nouveau symptôme du coronavirus: le hoquet persistant. Ils ont décrit le cas d’un patient de 62 ans ayant subi ce désagrément pendant quatre jours. Le coronavirus présente de plus en plus de symptômes atypiques, selon les médecins américains.

Le hoquet persistant est aussi l’un des symptômes du coronavirus, ont démontré des médecins dans une étude publiée dans la revue The American Journal of Emergency Medicine.
Leurs recherches ont décrit le cas d’un résident de Chicago de 62 ans qui s’est rendu à l’hôpital en avril à cause d’un hoquet qui durait depuis quatre jours.

Selon la source, l’examen effectué a révélé que le patient souffrait de diabète, d’hypertension et d’une maladie cardiaque ischémique. En outre, les tests pour le Covid-19 ont été positifs et les rayons x ont montré des lésions pulmonaires. Parallèlement, il ne présentait pas les symptômes typiques du coronavirus telle une forme de toux ou de mal de gorge.

L’étude a précisé que l’homme a été traité à l’hydroxychloroquine, considéré comme un médicament populaire contre le coronavirus, avant que l’OMS ne le juge inefficace.

Le premier cas signalé

«À notre connaissance, il s'agit du premier rapport de hoquet persistant chez un patient ayant un résultat positif pour le Covid-19 dans la littérature sur la médecine d'urgence», indique l’étude.

Les auteurs ont exhorté leurs collègues à prêter une attention particulière aux patients se plaignant d'un hoquet constant et ont noté que le coronavirus présentait des symptômes de plus en plus atypiques.

D’autres symptômes détectés
Auparavant, des chercheurs de l'hôpital universitaire Ramón y Cajal de Madrid avaient établi que l’énanthème, soit des taches rouges sur les muqueuses, constituait un nouveau symptôme du Covid-19.

De plus, des scientifiques de l’University College de Londres ont quant à eux publié le 8 juillet une nouvelle étude dans laquelle ils avertissent d’une vague potentielle de lésions cérébrales liées au coronavirus. Selon eux, des éléments montrent désormais que le virus peut entraîner de graves complications neurologiques, telles qu’une inflammation, une psychose ou un délire.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Un groupe pharmaceutique français annonce que le vaccin contre le covid-19 sera prêt en milieu d’année 2021

La NASA alerte sur l’approche d’un astéroïde de la taille d’un terrain de foot

La nouvelle maladie de Kawasaki fait son apparition en Algérie