Le discours royal de la Marche Verte: des perspectives diplomatiques et socio économiques prometteuses

08 novembre 2020 - 01:43

Le discours royal du 7 novembre de cette année est riche en enseignements et de leçons pour l’histoire et le futur de la cause nationale. En effet, si la Marche Verte a ramené la terre du Sahara au sein de la Mère Patrie, l'esprit de la Marche Verte continue d’animer la poursuite du processus de développement au cœur duquel se trouvent les provinces du Sud, notamment dans le cadre du nouveau modèle de développement préconisé par le souverain aussi bien pour les provinces du Sud que pour l’ensemble du pays.

Depuis plusieurs décennies maintenant, la valorisation des provinces du Sud ne se fait pas seulement par la terre, mais aussi par la mer. Nous capitalisons sur la dimension maritime du Maroc et sa longue histoire de pays côtier, pour mettre en lumière toutes les possibilités offertes par l'économie bleue, que ce soit en termes de pêche maritime, d'énergie ou de ressources hydriques.

Avec le port de Tanger Med, la Vision Royale, ayant installé le Maroc aux devants de la scène maritime internationale, en en faisant le premier en Afrique et l’un des meilleurs au monde, se poursuit aujourd'hui à travers le projet du Port Atlantique de Dakhla, qui concrétisera la vocation de cette région d'être un trait d'union entre le Maroc et sa profondeur africaine.

Le Discours Royal porte un message de clarté, de sérénité et d’amitié au sujet des espaces maritimes. Le Maroc, qui rejette le fait accompli, se refuse aussi de l’imposer à son voisin espagnol. Dans sa démarche de sanctuariser ses droits sur ses zones maritimes, le Maroc s'inscrit dans une démarche légaliste et dans un esprit de partenariat, de dialogue, de bon voisinage avec l'Espagne, décrite par le Souverain comme un « pays ami », et ce en conformité avec les principes du droit international.

«En outre, le Maroc poursuivra, avec constance, le dialogue engagé avec notre voisin, l’Espagne, au sujet des zones de chevauchement des eaux territoriales des deux pays amis», précise le discours royal. Cette étape de délimitation claire des frontières sous souveraineté marocaine sera nécessaire pour la consolidation du plan de développement socio-économique de la région.

Les espaces maritimes respectifs du Maroc et de l’Espagne, ne sont pas appelés à être une séparation entre les deux pays, mais plutôt des zones de jonction, de continuité et de coopération. La mer est le trait d’union non seulement entre le Maroc et l’Espagne, mais avec leurs voisinages respectifs. La mer est également un gisement de ressources pour le développement socio-économique: dessalement, énergies renouvelables, pêche … etc.

Le discours royal du 45ème anniversaire de la marche verte ouvre ainsi des perspectives prometteuses diplomatiques et socio économiques pour une bonne entente dans le future avec notre voisin du nord tout en soulignant que le Maroc reste ferme sur ses positions quant à la marocanité de nos province du sud.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Bourita: le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la mise en œuvre des objectifs du Pacte de Marrakech

El Guerguarat : Le Japon insiste sur l’importance de garantir la libre circulations des personnes et des biens

Santé: Une capacité litière supplémentaire de 2.260 lits en 2021