El Otmani : L’éradication de la violence à l’égard des femmes nécessite la mobilisation de tous les moyens

25 novembre 2020 - 04:12
MAP

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani a affirmé, mercredi à Rabat, que l’éradication du phénomène de la violence à l’égard des femmes requiert de la volonté et la mobilisation de tous les moyens pour l’endiguer et traiter ses répercussions.

Présidant le lancement de la 18-ème campagne nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes, M. El Otmani a souligné que l’ensemble des moyens juridiques, culturels, pédagogiques, artistiques et médiatiques doivent être mobilisés pour endiguer ce phénomène, en plus de l’implication de tous, notamment la société civile.

Relevant que la volonté à elle seule n’est pas suffisante, M. El Otmani a indiqué que le traitement de ce phénomène passe par la promotion des valeurs de tolérance et d’entraide et le bannissement de la discrimination.

La violence à l’égard des femmes est une violation des droits de l’Homme et un problème de santé publique et sociale, a-t-il martelé.

Mettant en avant les orientations royales relatives à la lutte contre la violence à l’égard des femmes, le responsable a rappelé le processus engagé en la matière, marqué par la Constitution de 2011 qui a banni toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes et offert la base solide à plusieurs initiatives dans ce sens.

Il a aussi rappelé les programmes engagés en faveur de la femme, dont les plans IKRAM 1 et 2, le programme TAMKIN et la stratégie nationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes et la loi relative à la lutte contre ce phénomène, dont les décrets d’application ont été publiés récemment, ainsi que la Déclaration de Marrakech pour la lutte contre la violence faite aux femmes, sous la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Meryem , qui a consolidé la dynamique en cours en impliquant les instances et les acteurs concernés et en conjuguant leurs efforts.

Et de poursuivre qu’il s’agit “d’un engagement marocain important devant devenir une culture”, appelant la commission nationale pour la prise en charge des femmes victimes de violences à finaliser son premier rapport annuel qui permettra de reconnaitre les efforts déployés par le Royaume et d’identifier les lacunes pouvant être corrigées.

Cette campagne, organisée cette année par le ministère de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille sur le sujet “la prise en charge des femmes victimes de violences: ensemble pour des services efficaces et accessibles dans tous les domaines et contextes”, vise notamment à jeter la lumière sur la nature des prestations institutionnelles fournies aux femmes victimes de violences, les faire connaitre et à mettre en avant les efforts consentis par les différents acteurs dans ce système.

Ainsi, cet événement, organisé sous le slogan “Marocains unis et rejetant la violence contre les femmes” jusqu’à le 10 décembre prochain, ambitionne aussi à suivre les aspirations et les perspectives des acteurs pour rendre les services de prise en charge fournis aux femmes victimes de violences accessibles et efficients.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Bouznika: Les parties libyennes saluent le soutien continu de SM le Roi en faveur du règlement de la crise libyenne

Le Maroc publie un podcast pour lutter contre la désinformation sur le Sahara en Afrique du Sud

Une délégation américaine de Haut niveau visite les locaux du futur consulat général US à Dakhla (vidéo)