L’origine du Coronavirus : un animal ? ou un laboratoire chinois ?

15 mai 2021 - 09:02

La célèbre revue académique américaine « Science » a révélé de nouvelles donnés scientifiques sur l’origine du Coronavirus apparue fin 2019 en Chine. Elles pointent, encore une fois, du doigt le célèbre laboratoire de la ville de Wuhan.

Une vingtaine de scientifiques ont, ainsi, publié une lettre dans « Science » qui appelle à étudier la possibilité d’un accident dans ce laboratoire, ce qui aurait engendré ce virus mortel. Ils n’écartent pas non plus l’hypothèse d’un débordement zoonotique (une transmission du virus de l’animal à l’homme) qui avait, dés le début, beaucoup circulé dans les médias via des reportages sur les marchés de commerce et de consommation d’animaux en Chine.

Pékin a toujours nié l’hypothèse de l’accident de laboratoire comme celle de l’origine animale, accusant l’occident de propagande antichinoise.

Le journal « Le Monde » rapporte, par ailleurs, qu’un scientifique chinois a publié sur Twitter, d’une manière anonyme, des études universitaires de l’Institut de virologie de Wuhan (WIV) qui « remettent en cause certaines données tenues pour acquises par la communauté scientifique internationale sur le nombre et la nature des coronavirus conservés par le WIV, sur les expériences conduites sur ces virus et même sur l’intégrité des séquences génétiques virales publiées ces derniers mois par cet institut ».

Si ces indices ne sont donc pas encore catégoriques, elles soulignent toujours le manque de transparence des autorités chinoises qui refusent de donner aux experts de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) l’accès à des informations vitales pour l’humanité.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La chaîne d’information « France 24 » interdite en Algérie.

Des députés européens vent debout contre une résolution controversée sur le Maroc

Les GAFAM et les multinationales visées par un impôt mondial unifié