programme gouvernemental: renforcement de l’état social, stimulation de l’économie et bonne gouvernance

11 octobre 2021 - 10:31

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a affirmé, lundi, que le programme gouvernemental pour la période 2021-2026 repose principalement sur le renforcement des piliers de l’Etat social, la stimulation de l’économie nationale et la consécration de la bonne gouvernance.

« Partant des conclusions du rapport sur le Nouveau Modèle de Développement (NMD) et sur la base des propositions des partis politiques qui composent la coalition gouvernementale, le programme de l’Exécutif repose sur trois axes stratégiques, à savoir le renforcement des piliers de l’État social, la stimulation de l’économie nationale au profit de l’emploi et la consécration de la bonne gouvernance dans la gestion publique », a dit M. Akhannouch lors d’une séance conjointe des deux Chambres du parlement, consacrée à la présentation du programme gouvernemental, conformément à l’article 88 de la Constitution.

Pour relever les défis actuels et sortir de la crise, le programme gouvernemental s’appuie également sur cinq principes directeurs, en l’occurrence la consolidation du choix démocratique et le renforcement de ses mécanismes outre l’institutionnalisation de la justice sociale, a souligné le chef du gouvernement. Il s’agit également de placer le capital humain au cœur de l’opérationnalisation du NMD, de faire de la dignité du citoyen la base des politiques publiques, d’élargir la classe moyenne et de renforcer son pouvoir d’achat et d’épargne, a-t-il ajouté.

M. Akhannouch a, à ce propos, relevé qu' »il ne s’agit pas de se concentrer sur ces priorités en négligeant le reste des secteurs, mais il est plutôt question d’interagir immédiatement avec les attentes urgentes des Marocains », notant que tous les secteurs jouiront d’une grande attention, tant en termes de finalisation des stratégies et plans déjà lancés qui ont prouvé leur efficacité, ou en ce qui concerne les secteurs qui nécessitent davantage d’accompagnement et de réforme ou encore le développement de stratégies alternatives ou complémentaires, tels l’équipement, l’eau, les mines, l’énergie, l’habitat, l’aménagement du territoire national, les services de transport et de communication, les services financiers et autres secteurs d’importance stratégique ».

Le chef du gouvernement a également rappelé que le programme gouvernemental tire son esprit et sa philosophie des Hautes Orientations Royales, rejoint le contenu du NMD et s’inspire des mesures que les partis de la majorité gouvernementale se sont engagés à mettre en œuvre et qui ont suscité l’attention des citoyens qui ont voté majoritairement pour leur contenu.

Puisant sa source dans les constantes du Royaume, sa richesse historique, la vitalité de sa culture, son identité plurielle et la diversité de ses potentialités, le programme gouvernemental prospecte aussi les perspectives du développement intégré et durable, a-t-il poursuivi.

M. Akhannouch a, par ailleurs, indiqué que ce programme a été élaboré selon une approche participative pour répondre aux attentes sociales urgentes, surmonter les répercussions de la pandémie et réaliser un décollage économique qui conforte la place du Maroc aux niveaux continental et international, « après avoir renforcé notre expérience démocratique en organisant les différentes échéances électorales dont le succès a été reconnu par les observateurs nationaux et internationaux, ajoutant que ces élections ont été marquées par une participation exceptionnelle des citoyens qui, de la sorte, ont manifesté leur volonté d’opérer le changement au sein des institutions et de poursuivre le processus d’édification démocratique de notre pays, sous la conduite de SM le Roi ».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: Plus de 860.000 personnes ont reçu la 3ème dose

Revenus des sportifs: Le PLF-2022 propose la révision de l’abattement forfaitaire

Le complexe commercial « M Avenue » ouvre ses coulisses à Marrakech