Migrants, ces embarcations à la roulette russe déloyale !

29 novembre 2021 - 12:47

L’indignation derrière moi, une lueurd’espérance et d’espoir devant moi, j’embarque et je meurs ou bien je reste et je meurs ?

Pourquoi les migrants sont là ? Ils ont traversé des routes souvent dangereuses, beaucoup parmi eux ont quitté leurs pays violés, puis ont quitté leurs corps en les abandonnant par-ci et par-là, et seule une petite minorité est arrivée là, en Europe, après une dure compétition non reconnue par les jeux olympiques.

Ne s’agit-il pas de la répétion de l’histoire des grands-parents de ces migrants lorsque les solides navires européensdébarquaient pour transformer des citoyens vivants dignement en esclaves et les faire migrer ailleurs?Malheureusement beaucoup parmi euxabandonnaient aussi leurs corps dans les mers.

Ces migrants arrivent toujours en Europeau sein des mêmes navires d’esclavage, seulement ces esclaves des temps modernes veulent leur liberté et devenir des migrants à condition de jouer à la roulette russe de façon déloyale. Le revolver ne change pas de main, ne change pas de camp, seuls les migrants se voient forcés d’appuyer sur la gâchette du Zodiaque.

Avant, lorsqu’un esclave noirfuyait, il était poursuivi et mis à mort. Dans notre ère moderne, lorsque le migrant fuit et il est rattrapé par des vagues houleuses, il abandonne son corps en se donnant la mort !

Que ce soit durant les anciens temps ou modernes, trouvez-vous que l’humanité a changé et que l’humain animal est devenu authentiquement humain ?

En psychanalyse nous savons que le passé peut être ignoré ou refoulé, mais il ne disparait jamais, il est toujours là, présent, actif et se transmet d’une génération à une autre. Qui ose prétendre avoir oublié les drames du passé personnel, familial et national?

Les migrants ne viennent-ils pas des pays qui ont été victimes de colonisation, de génocides et d’esclavages ?

Ces migrants ne viennent-ils pas en Europe pour régler le passé douloureux, les conflits et les problématiques avec les violeurs et les agresseurs de leurs pays ?Ne s’agit-il pas d’un secret familial, d’un non-dit ?

Ces derniers temps nous poussons les victimes de viol sexuel à parler et à sortir du silence afin de demander réparation et justice au point qu’elles osent dénoncer à visage découvert des personnalités publiques. Ces victimes sont au nombre de quelques milliers me semble-t-il.

Pourquoi alors nous ne poussons pas aussi des millions et des millions de victimes de viol des droits de l’homme des pays pauvres à sortir du silence et à demander réparation et justice ?

Peut-être que ces migrants sont là en Europe pour dénoncer le viol de leurs pays et demander justice et réparation ? Et peut-être que pour les faire taire nous leurs offrons des embarcationsà la roulette russe ?

D’un point de vue psychanalytique, la résolution des problématiques des migrants ne peut aboutir que par la réparation des problématiques de l’histoire qui lie l’Europe et l’esclavage.

Les migrants ne viennent-ils pas sur le sol européen pour interpellerl’Europe et révéler le non-dit « nous les enfants de vos anciens esclaves, nous sommes aussi et toujours vos esclaves mais sans chaines et sans fouets ».

Devant l’indignation de l’Europe et l’expression de sa douleur face à cesmigrants qui abandonnent leurs corps dans les terres et les mers, je me demande de façon psychanalytique, si elle ne s’indigne pas de sa honte de ses violations des droits de l’homme ?

Ces 27 migrants exécutés dernièrement dans la mer d’Europe, n’étaient-ils pas bien là au sein de l’Europe même, en gestation et attendant leurs accouchements par césarienne, par les mains des droits de l’homme afin de les sauver et les accueillir dans un berceau d’affection humaine pour se réconcilier avec eux et demander pardon ?Au lieu de ça, ces mains prétendant être habiles ne sont-elles pas restées au chaud dans les poches de la fraternité et de l’égalité sans apporter assistance et secours à ces migrants en danger afin d’éviter ce drame ?

Finalement, quelle différence y’a-t-il entre l’ancien temps et ce temps moderne ?

Migrants ou esclaves, quelle importance puisque la violation des pays pauvre continue toujours ?

Pensez-vous que ce phénomènesauvage et sanguinolantva cesser un jour alors que même la religion participe à l’esclavage ?

Unedernière chose complètement absurde, pour se donner bonne conscience, l’Europe veut finir avec la mutilation et l’esclavage des animaux, ainsi la France va interdire la vente des chats et des chiots dans les animaleries, comme il est déjà interdit de mutiler un animal comme lui couper les oreilles et la queue ou utiliser les animaux dans les cirques ?

Il ne s’agit là que d’une simple invitation à une remise en question !

Docteur J.Mabrouki, psychiatre, psychanalyste de la société marocaine

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

La Mosquée de Paris est marocaine ou n’est pas

Les médias espagnols et l’effondrement du récit anti-marocain

Laconiquement, les arabes n’ont-ils pas perdu le nord ?