Harcèlement sexuel: une commission d’enquête ministérielle à l’EST de Casablanca

04 janvier 2022 - 07:17

Le journal « Al Oâmk Al Maghribi » (rédaction arabophone) a appris de sources bien informées que le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a dépêché, d’urgence, une commission d’inspection à l’Ecole Supérieur de Technologie (EST) de l’Université Hassan II de Casablanca suite à une affaire d’harcèlement sexuel présumé contre des femmes professeures.

Sur instruction du ministre Abdellatif Miaroui, la Commission est arrivée à l’Ecole mardi matin suite à la publication d’un article de « Al Oâmk Al Maghribi » à ce sujet.

Elle devrait auditionné les victimes et l’harceleur présumé. Plusieurs femmes professeures auraient été victimes de chantage, d’harcèlement sexuel, et de violences verbales perpétrés par l’ancien président du département des techniques de gestion à l’EST qui est actuellement poursuivi par la justice. Il comparaitra devant un tribunal de Casablanca le 25 janvier.

Lire aussi : Des femmes professeures victimes d’harcèlement sexuel à l’Ecole Supérieur de Technologie de Casablanca

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Démantèlement d’un gang en Turquie qui forçait les femmes marocaines à se prostituer

La crise de l’eau s’intensifie dans les villages de Zagora et les activistes tirent la sonnette d’alarme

ADM continue de « faire chanter » les Marocains pour acquérir Jawaz et sème le chaos