Réforme de l’administration: Le Maroc a « énormément » à offrir à l’Afrique (DG de l’AUDA-NEPAD)

22 juillet 2022 - 01:00

Le Maroc a énormément à offrir au continent africain, notamment en matière de réforme de l’administration, a affirmé, mercredi à Marrakech, la Directrice générale de l’Agence de développement de l’Union africaine (AUDA-NEPAD), Nardos Bekele-Thomas.

S’exprimant lors d’un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, en marge de l’ouverture de la 14ème édition du Sommet des affaires États-Unis-Afrique, Bekele-Thomas a indiqué que le Maroc a beaucoup à offrir au continent africain, particulièrement en matière d’organisation de la structure et de la réforme administrative.

« Les développements que connaît le Royaume pourraient être importants pour l’Afrique », a-t-elle poursuivi, soulignant que le Maroc peut également tirer profit des expériences du reste de l’Afrique.

Elle a en outre relevé que l’AUDA-NEPAD, qui a pour objectif notamment d’accélérer la coopération économique et l’intégration parmi les pays d’Afrique, a développé des stratégies et des politiques qui doivent être mises en action à même d’avoir un impact sur les individus.

Mettant en avant le potentiel de la jeunesse africaine, la directrice de l’Agence a souligné l’impératif de « s’assurer que cette jeunesse est intégrée dans un processus de transformation socio-économique ».

Bekele-Thomas s’est félicitée également de l’organisation du Sommet des affaires États-Unis-Afrique, relevant que ce forum revêt une importance majeure pour la mise en œuvre de l’Agenda 2063 visant à transformer l’Afrique en puissance mondiale de l’avenir.

« L’Agenda 2063 est un agenda très complexe qui ferait de l’Afrique un continent résilient et plus moderne », a-t-elle fait observer à ce propos.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ce Sommet, qui se poursuivra jusqu’au 22 juillet, connait la participation notamment, d’une importante délégation gouvernementale américaine, des ministres africains et des décideurs des plus grandes multinationales américaines et des milieux d’affaires africains.

Offrant l’occasion d’établir des partenariats d’affaires tripartites USA-Maroc-Afrique orientés vers l’avenir, ce Sommet représente aussi une opportunité de consolider le positionnement stratégique du Maroc, seul pays africain ayant conclu un accord de libre-échange avec les Etats-Unis, en tant que hub pour l’Afrique et partenaire économique de référence pour les USA.

Ce conclave sera marqué par l’organisation de dialogues de haut niveau, de sessions plénières, de panels, de tables rondes et de side-events autour des priorités du Continent en matière de sécurité alimentaire, de santé, d’agriculture, de transition énergétique, de nouvelles technologies, d’infrastructures et d’intégration des écosystèmes industriels.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Sahara marocain: L’Espagne réaffirme sa position en soutien au plan d’autonomie

La Somalie décide d’ouvrir une ambassade à Rabat et un consulat général à Dakhla

Sahara marocain: Le Soudan du Sud déjuge la propagande algéro-polisarienne et rétablit la vérité sur sa position