Lutte anti-terroriste: Le Maroc, un « partenaire solide » des Etats-Unis (Expert américain)

06 août 2022 - 01:00

Le Maroc est un « partenaire solide » des Etats-Unis en matière de lutte contre le terrorisme, a souligné l’expert américain Richard Weitz, directeur du Centre d’analyse politico-militaire du prestigieux think tank « Hudson Institute ».

« Les experts et officiers américains en matière de sécurité louent régulièrement les politiques marocaines de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme” violent, a  Weitz dans une déclaration à la MAP, à l’occasion du 23è anniversaire de la Fête du Trône.

Il a, dans ce cadre, relevé que le Maroc et les Etats-Unis partagent l’objectif de préserver la stabilité dans la région de l’Afrique du nord-ouest face à la montée des menaces terroristes dans d’autres parties de l’Afrique et du Moyen-Orient, notamment le risque de débordement des conflits au Sahel.

La coopération maroco-américaine se manifeste à la fois sur le plan bilatéral, grâce à l’accord militaire signé en octobre 2020, et multilatéral à travers les exercices réguliers African Lion, la plus grande opération de formation militaire sur le continent, outre le Forum mondial de lutte contre le terrorisme et la Coalition mondiale anti-Daech, a précisé l’expert US, notant que ce partenariat contribue à protéger des millions de personnes contre le terrorisme transnational.

Weitz a, par ailleurs, fait observer que le Maroc a entrepris des réformes ciblées pour contrecarrer la montée de l’extrémisme violent, notamment la restructuration du champ religieux et la promotion des vertus d’un Islam modéré, basé sur les valeurs du juste-milieu.

Il a également cité l’exemple de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains et l’Institut Mohammed VI de formation des Imams, Morchidines et Morchidates qui ont formé des centaines d’encadrants religieux dont l’influence s’étend à travers l’Afrique, l’Europe et le Moyen-Orient.

Autre signe de la vigueur du modèle marocain de modération et du juste-milieu, la multitude de conventions que le Royaume a signées avec d’autres pays pour soutenir le développement de leurs institutions religieuses, a conclu le directeur du Centre d’analyse politico-militaire du think tank « Hudson Institute”, basé à Washington.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Sahara marocain: L’Espagne réaffirme sa position en soutien au plan d’autonomie

La Somalie décide d’ouvrir une ambassade à Rabat et un consulat général à Dakhla

Sahara marocain: Le Soudan du Sud déjuge la propagande algéro-polisarienne et rétablit la vérité sur sa position