Le Maroc refuse de délivrer un laissez-passer permettant à la France d’expulser l’imam Iquioussen

02 septembre 2022 - 01:00

Selon l’Agence France-Presse, citant une source proche du dossier de l’imam marocain Hassan Iquioussen, le Maroc a suspendu le laissez-passer qu’il avait délivré le 1er août dernier, permettant à la France de l’expulser vers le royaume.

Au début du mois dernier, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a exprimé ses remerciements au Maroc, qui a délivré un laissez-passer consulaire pour expulser de France le prédicateur marocain Hassan Iquioussen.

Des sources médiatiques ont déclaré que le refus du Maroc s’inscrit dans le cadre de la réciprocité avec la France, dont les relations avec le Maroc traversent une période de refroidissement, notant que la question de la réduction par l’État français des visas accordés aux Marocains pourrait être une raison derrière ce comportement.

Mardi, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé que le Conseil d’État avait approuvé la décision d’expulsion de l’imam marocain, Hassan Iquioussen, considérant qu’il s’agit d’une grande victoire pour la République française, tout en soulignant que l’imam serait expulsé du sol français.

Commentant la décision du Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative de France, le ministre a déclaré dans des communiqués de presse que le ministère de l’Intérieur agira fermement avec ceux qui insultent la République française.

Immédiatement après le prononcé du verdict, les médias français ont rapporté que la décision du Conseil d’État français d’expulser l’imam marocain, Hassan Iquioussen, avait précipité son évasion vers une destination inconnue.

La chaîne BFMTV cite une source policière selon laquelle après avoir perquisitionné son domicile, l’imam, accusé par le gouvernement d’avoir adopté des propos haineux, n’a pas été retrouvé.

La même source a laissé entendre que l’imam marocain s’était enfui en Belgique après la décision de la plus haute juridiction administrative de France.

Il est à noter que l’imam Hassan Iquioussen, 57 ans, est né en France, où il réside depuis sa naissance avec sa femme, cinq enfants français et quinze petits-enfants tous de nationalité française.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Mexico: Focus sur les liens historiques entre le Maroc et les pays d’Amérique latine

USA: TikTok accusé d’induire en erreur ses utilisateurs

Le sommet sino-arabe, « une étape historique », selon Beijing