L’ambassade de France ment-elle aux Marocains ?

06 octobre 2022 - 01:00

La question de l’annulation d’une chaîne d’information française proche de l’Elysée, la participation de Ferhat Mehenni, leader du « Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie », à l’une de ses émissions, a pris d’autres dimensions après que l’ambassade de France au Maroc a publié une déclaration niant complètement l’incident.

Alors que l’ambassade de France à Rabat a indiqué dans un communiqué démentir officiellement ce qui circulait à ce sujet, le journal « Al Omk Al Maghribi » s’est procuré des clips vidéo montrant la présence de Ferhat Mehenni en tant qu’invité sur la chaîne d’information « CNEWS », avant qu’il sot informé au dernier moment de l’annulation de sa participation.

Selon les vidéos, Ferhat Mehenni s’est rendu au siège de la chaîne, proche des autorités françaises, en réponse à une invitation de la chaîne à participer à une émission traitant de la question algérienne.

Cependant, alors qu’il se rendait au studio désigné pour l’émission à l’intérieur du siège de la chaîne, Ferhat Mehenni a été informé par l’un des responsables de la chaîne du retrait de son nom de la liste des invités de l’émission.
Au moment où Ferhat Mehenni a demandé une explication sur la raison de l’interdiction, le responsable de la chaîne a semblé confus.
Malgré les clips vidéo, l’ambassade de France au Maroc a démenti, dans un communiqué, ce qui avait circulé sur « l’ingérence des autorités françaises pour empêcher la participation d’un invité à un journal télévisé sur une chaîne de télévision française ».

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Marché des capitaux : plus de 65 MMDH de levées à fin décembre 2022 (AMMC)

Développement régional: Signature de six contrats programmes d’un coût global de 29,13 MMDH ( Laftit)

AMMC : les indicateurs mensuels du marché des capitaux en 5 points clés