Les UFPistes demandent la légalisation de l’avortement, la relance du code de la famille et l’abolition des discriminations

11 octobre 2022 - 11:07

Dans sa déclaration finale lors de sa huitième conférence, l’Organisation fédérale des femmes a appelé à accélérer la légalisation de l’avortement, à mettre à jour le code de la famille, à mettre fin aux « lois discriminatoires » à l’égard des femmes et à ouvrir le débat sur la réforme du système de succession.

L’organisation a appelé à l’abolition de toutes les « lois discriminatoires à l’égard des femmes afin de maintenir des modèles patriarcaux, qui sont incompatibles avec des études qui ont montré l’étendue de la participation étendue des femmes à la production de richesse et à subvenir aux besoins des familles. »

La même source a insisté sur la nécessité de mettre à jour le code de la famille « avec une interaction positive et ouverte avec les directives royales à cet égard, pour un code juste et ouvert pour les pactes universels des droits de l’homme, et pour les lectures ouvertes et intentionnelles des dispositions » de la religion islamique, notamment en termes d’empêcher le mariage des filles mineures, et de restreindre le pouvoir discrétionnaire du juge pour autoriser la polygamie.

Elle a appelé à la promulgation rapide de la loi sur la légalisation de l’avortement médicalisé, « sur la base de la prise en compte du désir de la femme d’avoir des enfants, et des cas liés à la santé reproductive, ou des agressions sexuelles, et l’ouverture aux expériences internationales concernant l’interruption volontaire de grossesse. »

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

AMMC : les indicateurs mensuels du marché des capitaux en 5 points clés

Collectivités territoriales : le ministère de l’Intérieur favorise un recrutement qualitatif

Fettah s’entretient avec des responsables de la SFI