Économie

Rahhou souligne l’importance du digital dans l’amélioration de la production agricole

Le président du Conseil de la Concurrence, Ahmed Rahhou a souligné l’importance cruciale du digital, dont le Big Data et l’intelligence artificielle, dans l’amélioration de la production agricole au Maroc.

S’exprimant à l’ouverture de la 3ème édition des « Agro IT Days » organisée, vendredi dernier à Meknès, sous le thème « La transformation digitale au cœur de la stratégie Génération Green », Rahhou a indiqué que la technologie a toujours accompagné l’agriculture depuis la révolution industrielle, mettant l’accent sur l’offre digitale sur le marché des sociétés et des start-up en la matière.

Le président du conseil de la concurrence s’est attardé sur les conditions difficiles que traversent les professionnels du secteur, notamment en ce qui concerne les aléas climatiques, la production, la commercialisation, la disponibilité des intrants et des maladies, notant, par ailleurs, que « la concurrence entre les fonciers agricole et urbain est une question qui interpelle les responsables publics ».

Rahhou a, par la même occasion, abordé la politique hydrique au Maroc à travers les usages domestique, agricole et industriel de l’eau, soulignant la nécessité de repenser le modèle de facturation, d’usage et du coût de l’eau pour booster les investissements dans les divers secteurs d’activité économique.

Intervenant à cette occasion le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki, avait souligné que la digitalisation fait partie des chantiers transverses de la stratégie « Génération Green » et vise à permettre à l’agriculture marocaine d’être résiliente, compétitive, mais aussi et surtout innovante et attractive pour les professionnels du secteur en général, et pour les jeunes et les nouvelles générations d’agriculteurs et d’entrepreneurs en particulier.

Il a fait savoir que l’objectif du chantier de digitalisation est de connecter 2 millions d’agriculteurs et d’usagers à des e-services agricoles à horizon 2030. Le ministre a aussi mis en valeur les efforts déployés par le ministère pour réussir l’alignement stratégique de sa feuille de route de transformation digitale sur ses stratégies, et ce, depuis le lancement du Plan Maroc Vert en 2008, tout en soulignant l’importance de la transformation digitale pour tous les acteurs de la chaîne de valeur agricole, notamment les agriculteurs, qui arrivent grâce à la transformation digitale, à atteindre une meilleure rentabilité des exploitations, à améliorer leurs conditions de travail et de vie et à réduire l’impact des intermédiaires.

Cet évènement est organisé conformément aux orientations royales visant à accorder une importance particulière aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication pour améliorer la gouvernance des différents programmes de développement économique et social du pays et offrir un service public de qualité aux citoyens marocains.

Il s’inscrit également dans le cadre des recommandations du Nouveau Modèle de Développement qui ont fait du digital la colonne vertébrale du développement économique de notre pays.

La 1ère édition a été initiée par le ministère, le 28 novembre 2017 à Rabat, sous le thème « La transformation digitale, levier de développement de l’agriculture et l’agro-industrie » alors que la seconde a été organisée le 18 avril 2019 à l’occasion de la tenue de la 14ème édition du Salon International de l’Agriculture au Maroc (SIAM) à Meknès, autour de « La transformation digitale, pour un secteur agricole attractif et générateur d’emploi pour les jeunes dans le monde rural ».

Ces rencontres constituent une opportunité permettant l’échange d’expériences entre les experts et les participants, afin de communiquer autour des progrès et des chantiers de digitalisation du secteur agricole et agro-industriel portés par les technologies disruptives, telles que l’imagerie satellitaire, la « blockchain », l’intelligence artificielle, les objets connectés, les drones…Elles permettent, également, d’explorer les nouvelles opportunités d’affaires et de partenariat dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *