Politique

Les plans de propagande médiatique des adversaires s’effondrent face à l’élan des activités et des initiatives royales

Alors que la machine médiatique algérienne, ainsi que la française, continue d’utiliser ses plumes douteuses pour propager lde l’hostilité envers le Maroc à travers la propagation de bulles médiatiques, notamment en abordant de manière trompeuse et malveillante l’état de santé du souverain du pays dans le but de pêcher en eaux troubles, le roi Mohammed VI intensifie ses activités royales à travers des réunions, des sessions de travail, des inaugurations et des nominations pour poursuivre la trajectoire de développement et de croissance du royaume, qui progresse rapidement en écho au bruit de ses succès sur les vociférations des adversaires.

Le roi Mohammed VI est apparu lors de 7 occasions en seulement un mois. Il a donné le coup d’envoi de l’hôpital universitaire de Tanger, présidé la présentation d’un premier modèle de voiture fabriquée au Maroc, ainsi qu’un prototype de véhicule à hydrogène développé par un Marocain. Il a également présidé une session de travail consacrée à accélérer la mise en œuvre du programme national d’approvisionnement en eau, en plus de la nomination de nouveaux chefs à la tête de plusieurs institutions stratégiques, ainsi que d’autres activités religieuses au cours du mois de Ramadan dernier.

Dans le cadre de ses efforts visant à renforcer et améliorer les services de santé et à les rapprocher des citoyens dans la région nord, le roi Mohammed VI a présidé le 28 avril dernier l’inauguration du Centre Hospitalier Universitaire Mohammed VI de Tanger, qui constitue une nouvelle pierre angulaire dans le processus de développement et de modernisation du système de santé national. Il a une capacité d’accueil de 797 lits et devrait offrir des traitements de niveau trois et des services médicaux de niveau deux.

La question de la sécheresse et de la rareté de l’eau suscite un grand intérêt de la part de l’institution royale, et le roi Mohammed VI a consacré plusieurs sessions de travail à ce sujet, dont la dernière a eu lieu le 9 mai dernier, où des crédits supplémentaires ont été alloués pour porter le budget total du programme à 143 milliards de dirhams, accélérer le projet de liaison entre les bassins hydrographiques, programmer de nouveaux barrages et mettre à jour les coûts d’environ 20 barrages prévus. Il encourage également la promotion de l’utilisation des eaux non conventionnelles et le renforcement de l’approvisionnement en eau potable dans les zones rurales du monde.

En raison des conditions climatiques et hydriques qui ont une fois de plus eu un impact négatif sur le déroulement de la saison agricole et la disponibilité des pâturages, le souverain du royaume a donné ses instructions éminentes au gouvernement pour activer, comme l’année précédente, des mesures d’urgence visant à lutter contre les effets de la sécheresse. Il a également exhorté les secteurs et les organismes concernés à redoubler de vigilance dans ce domaine vital et à faire preuve d’efficacité dans la mise en œuvre des projets programmés conformément au calendrier établi.

Juste une semaine après cette session fructueuse, le roi Mohammed VI a présidé, le lundi 15 mai dernier au Palais royal de Rabat, la cérémonie de présentation d’un premier modèle de voiture fabriquée au Maroc, ainsi qu’un prototype de véhicule à hydrogène développé par un Marocain. Ces deux projets novateurs visent à renforcer la marque « Made in Morocco » et à consolider la position du royaume en tant que plateforme compétitive de production automobile. Ils s’inscrivent également dans le cadre des directives royales visant à orienter le secteur privé vers des investissements productifs, en particulier dans les secteurs avancés et futurs, et à encourager l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs dans le pays.

Le rythme des activités royales se poursuit avec la présidence du roi Mohammed VI, accompagné du prince héritier Moulay Hassan, d’un conseil des ministres le vendredi 19 mai au Palais royal de Rabat. Ce conseil était consacré à l’approbation de projets de décrets relatifs au domaine militaire, à la signature d’accords internationaux et à l’infusion de sang neuf dans 7 institutions stratégiques et importantes du pays par le biais de nominations à leur tête, notamment l’urbanisme, l’Agence marocaine de presse (MAP), le Groupe Crédit Agricole du Maroc et l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique.

Pendant le Ramadan précédent, le souverain du royaume a repris en tant qu’Amir Al-Mouminin (Commandeur des croyants) la série des causeries hassaniennes après une interruption de 3 ans en raison de la pandémie. Il a présidé 5 leçons au cours desquelles plusieurs érudits du Maroc et d’ailleurs ont donné leurs conférences sur divers sujets. Il a également donné le coup d’envoi de l’opération « Panier de Ramadan » pour le bénéfice d’un million de familles marocaines, et a célébré la nuit du Destin (Laylat al-Qadr) ainsi que la prière de l’Aïd al-Fitr. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *