Politique

Tan-Tan qualifiée pour devenir un pôle national dans le domaine de l’énergie et des énergies renouvelables (ministre)

Le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, a souligné, dimanche à Guelmim, que Tan-Tan est qualifiée pour devenir un pôle national qui joue un rôle fondamental dans le domaine de l’énergie et des énergies renouvelables, et partant permettre à la région de Guelmim-Oued Noun de devenir « une région référence » contribuant à la souveraineté énergétique nationale. Dans une allocution prononcée en son nom, lors de la «Green Investment Conference», initiée dans le cadre des activités de la 16ème édition du Moussem de Tan-Tan, organisée par la Fondation « Almouggar » sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le ministre a souligné que la région de Guelmim-Oued Noun, en particulier Tan-Tan, possède des atouts variés qui favorisent le développement économique et social durable, tout en contribuant à la réalisation de la vision stratégique pour la souveraineté nationale dans les domaines de l’énergie, de l’eau, de l’alimentation et de la santé.

Le ministre a présenté, à cette occasion, des programmes et des chantiers supervisés par le ministère de l’Équipement et de l’Eau, notamment l’autoroute Tiznit-Dakhla, dont les travaux ont atteint 80 % d’avancement sur une longueur de 303 km, ainsi que la construction de barrages tels que le barrage de « Fask », dont l’état d’avancement des travaux a dépassé 92 %.

Il a ajouté qu’un projet de convention de partenariat a été élaboré pour la mise en œuvre des projets routiers visant la mise à niveau des infrastructures de la région, et qui sont inclus dans le contrat programme entre l’Etat et la région de Guelmim-Oued Noun pour la période 2023-2027, expliquant que cette convention, dont le budget prévisionnel est estimé à 2,2 milliards de dirhams, dont le ministère contribue à hauteur de 955 millions de dirhams. Cette convention portes sur trois axes stratégiques, qui sont la réhabilitation et la modernisation du réseau routier, le désenclavement, et l’entretien des routes non classées.

Dans ce contexte, le ministère, a-t-il poursuivi, suit la dynamique économique de la région, afin de répondre à la demande en eau potable de la population et de subvenir aux besoins des secteurs productifs, citant, dans ce sens, la réalisation de la la station de «Sahb El Harcha» à Tan-Tan, et la station de «Sidi Boulfdail» à Tiznit (en construction), qui alimentera la région de Sidi Ifni, ainsi que deux stations en études préliminaires, à savoir celle de la plage blanche à Guelmim, et la station Chbika à Tantan qui sera principalement dédiée à l’irrigation.

En ce qui concerne les petits barrages et les lacs collinaires, le ministère, en partenariat avec les ministères de l’Intérieur et de l’Économie et des Finances, contribuera à la réalisation de 10 petits barrages entre 2022 et 2024, d’un coût total estimé à 438 millions de dirhams. La province de Tan-Tan bénéficiera, selon M. Baraka, de la construction du barrage Ouine Kora dans la commune de Talmzoune et de la réhabilitation du barrage « Khalk Masoud » dans la même commune, ainsi que du programme d’utilisation des eaux usées, d’un coût total de 55 millions de dirhams.

Le ministre a souligné l’impact positif des efforts de développement et des grands projets dans les provinces du sud du Royaume, contribuant à l’amélioration des indicateurs économiques, évoquant une augmentation du produit intérieur brut régional de 0,8% à 1,2% dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, de 1,7% à 2,2% dans la région de Laayoune-Sakia El Hamra, et de 1,2% à 1,5% dans la région de Guelmim-Oued Ednoun pour la période 2012-2020.

La conférence sur les investissements verts a réuni des investisseurs et des experts marocains et étrangers, qui ont discuté des opportunités d’investissement dans la province de Tan-Tan et la région de Guelmim-Oued Noun dans les secteurs des énergies renouvelables et de l’hydrogène vert.

Organisée par la Fondation « Almouggar » sous le thème « Moussem de Tantan, enracinement identitaire et levier de développement durable », cette manifestation met en valeur le patrimoine culturel et artistique de la région.

Le Moussem de Tan-Tan, proclamé patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2005 et inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité en 2008, célèbre les expressions culturelles enracinées dans les traditions des provinces du Sud, en particulier la province de Tan-Tan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *