Politique

Sources : la FDT a menacé de se retirer de la réunion de modification du statut et a exigé que la FNE s’excuse auprès des enseignants

Vendredi 22 décembre, le syndicat de Fédération Nationale de l’Enseignement (FNE) a rejoint les réunions organisées par les quatre syndicats avec la commission ministérielle pour modifier les articles du statut des fonctionnaires du ministère de l’Éducation Nationale.

Des sources présentes à la réunion ont indiqué que le secrétaire général du syndicat de l’enseignement national, membre de la Fédération Démocratique du Travail, a menacé de se retirer de la réunion si la FNE ne s’excusait pas auprès des hommes et femmes de l’enseignement et de son syndicat pour ce qu’il a appelé les faussetés que la FNE a continué de publier depuis le 14 janvier jusqu’à aujourd’hui, selon l’expression des sources.

Ces mêmes sources ont mentionné que Sadik Rghioui a failli quitter le lieu de la réunion avant que certains des participants, y compris le secrétaire général de l’Union Nationale de l’Enseignement, Abdallah Ghmimat, ne le rejoignent et ne s’excusent auprès de lui.

Des sources du journal Al3omk ont précisé que la réunion a discuté de certains articles nécessitant une clarification, soulignant qu’à ce jour, rien de nouveau n’a été discuté ni rendu public lors des précédents tours de dialogue.

Il a été souligné que l’accord du 10 décembre est toujours en vigueur et qu’il n’y a eu aucun changement à ce jour, vendredi, en attendant la réunion de demain, samedi.

Dans un contexte lié, l’Union Nationale de l’Enseignement – Tendance Démocratique, a appelé les hommes et femmes de l’enseignement à suspendre immédiatement toutes formes de protestation et à retourner dans les salles de classe pour reprendre les cours pour les élèves.

Le ministère de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Primaire et du Sport, dans un communiqué consulté par le journal « Al Omk », a annoncé que l’Union Nationale de l’Enseignement – Tendance Démocratique, rejoindra les sessions de dialogue en cours pour modifier le nouveau statut et examiner les dossiers de revendications.

Cela fait suite à une réunion de la commission ministérielle tripartite avec le secrétaire national et les représentants de l’Union Nationale de l’Enseignement – Tendance Démocratique, qui s’inscrit dans le cadre du dialogue social sectoriel et de la poursuite des discussions en vue de modifier le nouveau statut.

Le communiqué a noté qu’au cours de cette réunion, il a été convenu que le syndicat rejoindrait le dialogue sectoriel sur la rédaction d’un nouveau décret pour un nouveau statut pour les employés du secteur de l’éducation nationale, et que les autres dossiers de revendications seraient discutés dans l’optique de trouver des solutions possibles.

Il a également été convenu de tenir des sessions de dialogue consécutives, à partir de ce vendredi 22 décembre, et dans les jours à venir, y compris le samedi et le dimanche, dans le but d’atteindre un accord.

Le communiqué a précisé que « suite à cette réunion, un appel a été lancé aux hommes et femmes de l’enseignement pour suspendre toutes formes de protestation à partir d’aujourd’hui, et de retourner dans les institutions éducatives pour reprendre l’enseignement des élèves ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *