Mauritanie: la filiale de IAM menacé par une nouvelle sanction pour mauvaise qualité de services

25 juin 2018 - 03:53

La filiale de Maroc Telecom "Mauritel", est sous la menace d’une nouvelle sanction de l’Autorité de régulation des télécommunications de Mauritanie (Arm). La menace fait suite à une mission de contrôle de la qualité du service voix et Data effectuée du 29 avril au 5 juin 2018 auprès de la filiale du groupe Maroc Telecom, par le régulateur télécoms. Mission dont les résultats se sont avérés une fois de plus décevants, comparés aux indicateurs de performances établis par les autorités.

Mauritel n’est pas la seule entreprise télécoms visée par une sanction de l’autorité de régulation des télécoms. Mattel, filiale de Tunisie Télécom et Chinguitel, filiale de Sudatel, sont également sous le coup de la même menace. D’après l’Arm, le service de Mauritel est défaillant dans six villes et localités, celui de Mattel l’est également dans le même nombre de villes. Pour Chinguitel, c’est dans 14 villes que la qualité des services laisse à désirer.

Comparée à Mattel et Chinguitel, une amende servie à Mauritel pourrait avoir des conséquences désastreuses pour l’entreprise qui fait déjà l’objet d’une campagne de boycott par ses consommateurs. En effet, les révélations de l’Arm sur la situation actuelle de la qualité des services pourraient relancer de plus belle, les actions de boycott menées depuis près d’un mois par les consommateurs de l’opérateur leader.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Maroc Telecom: sacré «Top Performer RSE» parmi les meilleures capitalisations de la bourse de Casablanca

Communiqué du Cabinet royal

AMMC: Émissions de titres de créance: Hausse de 31% en 2019