Mohamed Brini démissionne du Conseil national de la presse

23 juillet 2018 - 06:19

Le Conseil national de la presse (CNP) fait toujours l’objet de contestations de part et d’autre. Cette fois-ci, c’est le fondateur et ancien directeur de publication du quotidien Al Ahdath Al Maghribia, Mohamed Brini, qui se retire. Dans un communiqué du bureau exécutif de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ), publié ce dimanche, cette dernière y a exprimé son “profond regret” quant à la démission de Brini, 8e membre désigné par la fédération pour siéger à ce conseil où elle détient la majorité.

Cette décision intervient suite à la réunion d’évaluation, tenue vendredi par les éditeurs élus au sein de conseil, en présence de Mohamed Brini, a rappelé la même source. L’ordre du jour de cette réunion a été consacré aux difficultés ayant accompagné la constitution du CNP et qui représentent “une menace sérieuse d’une paralysie”.

La FMEJ précise que les raisons invoquées par Brini dans sa lettre de démission adressée au président de la fédération sont liées surtout à “des conditions irrégulières  ayant accompagné la constitution du CNP”, estimant que le climat dans lequel se déroulent les étapes de la mise en place de ce dernier est marquée par une tension de plus en plus importante.

Pour la FMEJ, cette démission est “pleine de leçons et de significations” et valide ainsi la décision du groupe des éditeurs de geler leur contribution au processus d’organisation du CNP jusqu’à son “assainissement”.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Coronavirus: 3.387 nouveaux cas confirmés et 2.497 guérisons en 24H

Cheikh Nawaf Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, nouvel émir du Koweït

Covid-19: 1.672 nouveaux cas confirmés et 1.435 guérisons en 24H