Enseignement : Jettou dresse un bilan en demi-teinte devant le Roi

30 juillet 2018 - 06:04

Le rapport présenté par le premier président de la Cour des comptes au Roi dresse une situation assez mitigé du domaine de l’enseignement. Driss Jettou a indiqué devant le Souverain que la Cour des comptes a mené en 2017 plusieurs missions de contrôle, dont des missions d'évaluation des résultats du Programme d'Urgence de l'Education et de la Formation 2009-2012.

Sur l’exécution de ce programme, l'Etat s'est engagé à mobiliser un budget de 43,1 milliards de DH (hors dépenses de fonctionnement). Sur la base de ce budget, des projets ont été programmés pour des engagements à hauteur de 35 milliards de DH, tandis que la somme des paiements exécutés a atteint 25,1 milliards de DH. Mais c’est dans l’exécution dudit programme que le bât blesse.

En effet, la Cour des comptes a relevé de nombreuses failles, notamment l'absence chez les administrations concernées d'un "bilan, global et précis aux niveaux financier et quantitatif, de tous les projets et mesures de ce programme".

Pire, les missions de contrôle réalisées par la Cour montrent que les objectifs fixés par ce programme n'ont pas été atteints, a souligné Jettou. Et bien que certains indicateurs quantitatifs aient été améliorés, la juridiction a néanmoins relevé la non-généralisation de l'enseignement préscolaire, la non-couverture de l'ensemble des communes rurales en enseignement collégial et en internats, l'aggravation de l'encombrement et le maintien de la déperdition scolaire à des niveaux élevés.

A ces manquements s’ajoutent l'exploitation d'établissements scolaires dans une situation précaire et la non-prise en considération des besoins du système d'enseignement en ressources humaines.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Malgré la crise, Bouchareb dépense 500 millions dans une étude pour réorganiser son ministère

Le Roi Mohammed VI préside un Conseil des ministres

Le Roi adresse un discours au parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1-ère session de la 5-ème année législative de la 10-ème législature