Nacer Zefzafi s’est cousu la bouche et a entamé une grève de la faim

09 avril 2019 - 01:53

Le leader du Hirak du Rif Nacer Zefzafi et son codétenu Mohamed Haki se sont fait coudre la bouche et ont entamé une grève de la faim en signe de protestation contre leur condamnation en appel à 20 ans de prison, a-t-on appris, mardi, auprès de leur famille et de leur défense.

«Nous avons été choqués d’apprendre par les détenus que nous avons pu rencontrer, lundi, que Nasser Zefzafi et Mohamed Haki ont littéralement cousu leurs lèvres » a indiqué Mohamed Aghnaj l’un des avocats des 53 détenus du Rif. Une information également confirmée par le père de Zefzafi sur sa page Facebook.

Vendredi dernier, la chambre criminelle près la cour d’appel de Casablanca avait confirmé les lourdes peines, allant jusqu’à 20 ans de prison ferme, prononcées à l’encontre des détenues d’un large mouvement de protestation qui avait secoué la région du Rif en 2016.

le journaliste Hamid El Mahdaoui a également a été condamné dans le même dossier à trois ans de prison ferme et à une amende de 3.000 dirhams.

Un autre détenu, Rabie al-Ablaq, était déjà entré en grève de la faim.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

Covid-19: 81 nouveaux cas confirmés au Maroc, 8.003 au total (vidéo)

Les délais accordés à la CSMD pour remettre ses travaux prolongés de six mois

LafargeHolcim, «une entreprise qui montre la voie de la construction durable»