Nouveau CHU Ibn Sina: l’offre de santé promise à un bel avenir

06 mai 2022 - 12:00

Le nouveau CHU Ibn Sina de Rabat, dont SM le Roi Mohammed VI a lancé les travaux jeudi, se positionne comme un complexe futuriste à la mesure de l’ambition royale d’en faire une locomotive de l’extension de l’offre de santé à l’échelle de la capitale et sa région.

Ce chantier d’avenir s’inscrit dans le cadre d’une orientation stratégique basée sur le développement des infrastructures hospitalières afin d’améliorer l’accès de la population aux prestations de santé dans les meilleures conditions.

De même, il incarne la ferme volonté de poursuivre la réforme du système national de santé, afin qu’il soit capable de répondre aux exigences du grand chantier de la protection sociale.

La pandémie de Covid-19, face à laquelle le Maroc a démontré, grâce à la sollicitude et à la clairvoyante de SM le Roi, d’énormes capacités de gestion qui lui ont permis de contenir le virus et d’en limiter la propagation, a imposé des défis majeurs au secteur de la santé. Elle a surtout mis en évidence la nécessité de mettre le système sanitaire au diapason des besoins grandissants en la matière et de le doter des infrastructures, des équipements médicaux et des ressources humaines nécessaires.

Ce futur complexe hospitalier, d’une capacité annoncée de 1.044 lits, assurera une plus grande intégration dans la carte sanitaire au niveau de la région Rabat-Salé-Kénitra, tout en redonnant au CHU Ibn Sina, construit en 1954, la position historique qu’il occupait en tant que pépinière de compétences et structure avant-gardiste dédiée à la recherche médicale.

Ce projet, qui sera réalisé dans un délai de 48 mois, viendra consolider l’offre de soins au niveau de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, qui compte actuellement plusieurs hôpitaux universitaires, provinciaux et préfectoraux, d’une capacité globale de 4.433 lits (173 lits de réanimation, dont 126 au Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina). Cette capacité devra s’établir à 5.049 lits à la fin de l’année 2022 avec l’entrée en service de 7 projets hospitaliers qui sont en cours de finition.

Ainsi, un travail concret est fait pour orienter les efforts vers la réhabilitation de l’offre de santé en mobilisant les capacités financières nécessaires en vue de faire progresser les centres de santé, les établissements hospitaliers régionaux, provinciaux et universitaires, en plus de valoriser les ressources humaines de santé et d’établir une nouvelle gouvernance pour le système de santé.

Le nouveau CHU Ibn Sina, qui sera construit sur un terrain de 11,4 hectares, sera doté d’une ingénierie moderne, une offre de soins distinguée avec en particulier l’intégration de technologies de pointe dans terrain, lui permettant de répondre aux besoins actuels et futurs de la capitale du Royaume.

Aujourd’hui plus que jamais, le Royaume est engagé dans la réforme du système de santé, à travers notamment le développement de l’offre nationale de santé pour accompagner le téléchargement des ateliers royaux de généralisation de la protection sociale, et pour rapprocher les services curatifs et hospitaliers des citoyens.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Feu de forêt à M’diq-Fnideq: 3 éléments de la Protection civile décédés et 2 autres grièvement blessés (autorités locales)

Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l’islam

La météo pour ce mardi 16 août 2022