Le ministre paraguayen des AE salue le leadership régional et continental du Maroc

27 mai 2022 - 01:00

Le ministre paraguayen des Relations extérieures, Julio César Arriola a salué le leadership régional et continental du Maroc, mettant en avant la richesse de la culture du Royaume et son rayonnement.

Arriola, qui s’exprimait lors d’une réception organisée par l’ambassade du Maroc au Paraguay à l’occasion de la Journée internationale de l’Afrique, a exprimé son « admiration pour le Maroc, sa culture et son leadership aux niveaux régional et continental ».

Le chef de la diplomatie paraguayenne faisait partie d’un parterre de hauts responsables ayant pris part à cette réception, dont le ministre de l’Industrie et du commerce, Luis Castiglioni, le ministre de la Culture, Ruben Capdevilla, le ministre du Conseil national des Sciences et de la technologie, Eduardo Felippo, l’ex ministre des Relations extérieures, Antonio Ruffinelli, en plus d’autres personnalités des sphères diplomatique, académique, économique, médiatique et de la société civile, selon un communiqué de l’ambassade marocaine.

A cette occasion, Castiglioni a souligné le rôle du Maroc en tant qu’ »artisan de la transformation de l’Afrique, en sa qualité de premier investisseur dans le continent ». Il s’est dit convaincu que grâce au Maroc « frère », qui constitue une porte d’entrée en Afrique pour le Paraguay, les Paraguayens pourront se positionner en force dans ce continent ».

Pour sa part, l’Ambassadeur du Maroc à Asunción, Badreddine Abdelmoumni a indiqué que cette célébration constitue un moment de réflexion sur l’Afrique, ses contrastes et sa diversité, les énormes défis auxquels elle est confrontée, ainsi que sur les multiples potentialités qui font d’elle le continent du 21è siècle.

Dans ce sillage, le diplomate marocain a souligné le rôle du Maroc en tant que catalyseur du développement et un trait d’union avec le voisinage du nord, mettant en exergue l’engagement inconditionnel du Maroc aux côtés des mouvements de libération nationale de la majorité des pays africains comme l’Algérie, l’Afrique du Sud, l’Angola, le Mozambique, entre autres.

Abdelmoumni a illustré cet engagement par un passage du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, à l’occasion du 63ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, dans lequel le Souverain a affirmé que « pour le Maroc, l’Afrique n’est pas un objectif mais une vocation au service du citoyen africain ».

Les différents intervenants ont mis en avant le rôle pionnier du Maroc aussi bien durant la libération du joug du colonialisme en Afrique que pendant toutes ces dernières années où le Maroc a apporté une contribution considérable à la construction d’une Afrique unie, solidaire et en perpétuel développement.

A son tour, Capdevilla a salué la célébration de cette journée et la participation de représentants de la communauté afro-paraguayenne, notant que le gouvernement est en train d’élaborer une loi qui reconnait les droits des descendants afro-paraguayens.

De son côté, Felippo s’est félicité de l’opportunité offerte par cette célébration pour mieux s’ouvrir sur l’Afrique, soulignant que « le Maroc joue un rôle important au sein du continent africain ».

Cette cérémonie a été marquée par la projection du film documentaire « Le Maroc et les mouvements de libération en Afrique », qui met en relief le soutien politique, financier, logistique et diplomatique du Maroc aux mouvements de libération nationale en Afrique, ainsi qu’une exposition photographie illustrant le soutien apporté par le Maroc au mouvement d’indépendance des Etats africains.

La célébration a été agrémentée par les sons des tambours et des chants africains grâce à un spectacle musical exceptionnel donné par le groupe San Baltazar de l’association afro-paraguayenne Kamba Kua.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Albares : La position de l’Espagne sur le Sahara « très claire » et « souveraine »

Lutte contre le terrorisme: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies « forte et fructueuse » (Bourita)

Variole du singe : première réunion à Genève du comité d’urgence de l’OMS