Commission d'enquête CMR: La plainte contre les journalistes et le député a été retirée

06 mars 2018 - 02:16

MÉDIATION – Soulagement. La plainte contre les 4 journalistes, Mohamed Ahdad (Al Massae), Abdelhak Belachgar (Akhbar Al Yaoum), Kaoutar Zaki et Abdelilah Sakhir (Aljarida24), ainsi que le conseiller parlementaire, Abdelhak Hissane (groupe CDT) a été retirée. Une décision prise par le président de la Chambre des conseillers et le président de la commission d’enquête diligentée par le groupe du PAM, suite à la médiation du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM).

Ce dernier explique, dans un communiqué, avoir pris contact avec les deux présidents dans le but de trouver une alternative pour régler cette affaire. Objet d’un procès, celle-ci se fonde sur l’accusation de divulgation du secret qui s’impose aux travaux des commissions parlementaires. Dans ce cas précis, il est question des travaux de délibération de la commission d’enquête sur la Caisse marocaine de retraite (CMR). Son rapport avait été présenté, il y a près d’un an.

Les journalistes ont été poursuivis pour “publication d’informations concernant une commission d’enquête”. Tandis que le député a été accusé de “divulgation du secret professionnel et participation dans la publication d’information ayant trait à la commission d’enquête”.

Le retrait de la plainte ne concerne pas uniquement les journalistes mais également le député Abdelhak Hissane, nous confirme le président de la commission d’enquête et du groupe PAM à la 2ème Chambre du Parlement, Aziz Benazzouz.

Le retrait de la plainte ne marque pas pour autant la fin du procès. Ce dernier, ouvert le 25 janvier dernier, devra reprendre ce jeudi 8 mars. L’accord entre les trois parties intervient donc quelques jours avant cette deuxième audience au cours de laquelle sera présenté ce nouvel élément. Le ministère public décidera à ce moment-là s’il renonce aux charges où s’il les maintient.

Le SNPM se montre confiant dans son communiqué, estimant que “l’institution juridique chargée du dossier ne ménagera aucun effort pour contribuer à la concrétisation d’un aboutissement positif” à sa médiation.

En attendant, le comité national de soutien et de défense des journalistes et du député compte observer un sit-in, à partir de 10h, devant le tribunal de première instance de Rabat où se tient le procès.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Découvrez aussi

Covid-19: 24 nouveaux cas confirmés au Maroc, 7.601 au total

La carte géographique des risques en prévision de la levée de la quarantaine

Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets