Politique

Les acteurs d’orientation refusent le changement du cadre du concours et demandent une promotion exceptionnelle aux « personnes affectées »

Le Syndicat des Cadres d’Orientation et de Planification de l’Education a refusé des révélations sur le changement de statut d’un consultant à un inspecteur lors d’un concours, considérant que cette démarche remet le dossier revendicatif à la case de départ.
Dans son communiqué, le syndicat a revendiqué des modifications par l’ancienneté, tel qu’il était en vigueur dans le cycle de base de 1985 et une promotion exceptionnelle immédiate pour les conseillers d’orientation et de planification éducative de seconde classe à la première classe en une seule fois, avec effet rétroactif financier et administratif.
Il a souligné l’importance de maintenir le comité d’orientation et de planification éducatif dans le futur cycle de base eu égard aux spécificités professionnelles des cadres spécialisés en ce domaine.
Il a également appelé à l’unification du statut « conseillers et inspecteurs » dans un cadre unique « inspecteur en orientation et en planification » conformément aux résultats des centres de formation, afin de garantir l’équité salariale.
Il a appelé à la nécessité d’activer les rôles pionniers et prospectifs des cadres d’orientation et de planification éducative ainsi que leur mission d’encadrement au sein du système de l’éducation et de la formation, sans les limiter aux tâches techniques.
Il a insisté sur la création d’un mouvement régional annuel des cadres d’orientation et de planification en vue d’atteindre l’équité et l’égalité des chances ainsi que la création d’une nouvelle classe distincte de la classe exceptionnelle.
Les revendications syndicales comprennent également l’alignement des indemnités régulières des cadres d’orientation et de planification éducative avec celles du même parcours en les incluant dans la pension de retraite, la possibilité pour tous les cadres de bénéficier des indemnités sur la formation au centre d’orientation et de planification pédagogique. En outre de confier exclusivement la direction des départements de planification et la carte scolaire aux cadres du comité et de ne pas charger les cadres de planification hors de ces données et de conserver l’ancienneté après l’obtention du diplôme du centre d‘orientation et de planification pédagogique avec réparation du dommage pour les anciens groupes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *