Procès du Hirak: les partis de la majorité souhaitent la révision du verdict

29 juin 2018 - 03:57

Quatre jours après le verdict prononcé à l’encontre des détenus du Hirak, les partis de la majorité réagissent de concert, par la voie d’un communiqué commun publié ce vendredi matin, à l’issue de la réunion des secrétaires généraux des 6 partis, PJD, PPS, RNI, MP, UC, USFP, sous la présidence du chef du gouvernement Saad-Eddine El Othmani. 

À l’unanimité, ces derniers rappellent que les condamnations des détenus du Hirak allant de 20 ans de prison ferme à un an de prison avec sursis ont été émises en première instance. “Les accusés et leur défense ont le droit de faire appel, conformément aux procédures en vigueur, ce qui offre aux accusés et à leurs familles l’espoir d’une révision de ces condamnations. Ce que souhaitent les partis de la majorité”, précisent-ils dans ce communiqué. Et d’estimer que, pendant le procès ayant duré près de 9 mois, “la défense a été permise de présenter ses avis dans cette affaire, conformément à la loi”.

La majorité tient à rappeler dans son communiqué le principe des “droits et devoirs” s’appliquant à l’ensemble des Marocains égaux devant la loi, et dit respecter “l’indépendance de la justice” et “les garanties d’un procès équitable”. La majorité ne fait toutefois aucun commentaire pour qualifier le verdict.

Par ailleurs, les partis de la majorité se disent conscients de leur rôle politique et institutionnel en tant que “principal outil de médiation institutionnelle entre l’Etat et la société”. En gage, ils annoncent un projet de loi de finance 2019 basé sur “l’équité sociale et économique répondant aux attentes des citoyennes et citoyens”.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Sahara: les pays des Caraïbes soutiennent l’initiative d’autonomie et le processus politique

Bourita réaffirme l’engagement du Maroc à accompagner la RCA pour la stabilité et le développement

Sahara: le SG de l’ONU somme le polisario et sa milice de quitter Guerguerat