Manifestation de Paris « La profanation du drapeau national est un acte criminel et une atteinte à la dignité des marocains »

28 octobre 2019 - 01:01

Le Conseil de la Communauté Marocaine à l’Etranger (CCME) a vigoureusement condamné la manifestation de Paris qui a vu, samedi dernier, un drapeau marocain brulé et piétiné.

Un communiqué du Conseil, parvenu au journal « Al Oâmk », qualifie ce comportement de barbare, d’atteinte à la souveraineté nationale et de violation de la dignité des citoyens marocains chez eux et à l'étranger.

Le secrétaire général du CCME Abdellah Boussouf estime, selon le communiqué, que "la profanation du drapeau national est un acte criminel qui n'a rien à voir avec la liberté d'expression", soulignant que "ce comportement barbare blesse des générations de Marocains et de Marocaines du nord au sud qui ont consenti d’énormes sacrifices pour l’indépendance, l’intégrité territoriale, le développement et le progrès du Maroc.”

Le Conseil rappelle les efforts que cette communauté a fourni « à travers ses différentes générations, afin de défendre sa patrie mère, le Maroc en témoignant une forte adhésion à ses valeurs sacrées avec un souci d’inculquer à ses enfants une éducation basée sur une identité multiple ouverte et tolérante »

Dans le même communiqué, le Conseil estime que "de telles méthodes provocatrices ne porteront pas atteinte à la cohésion nationale et aux liens émotionnels qui lient les Marocains du monde à leur mère patrie, au roi et au peuple, des liens qu'ils ne cessent d'exprimer à chaque occasion".

La manifestation de Paris a été organisée suite à l’appel du leader du hirak du Rif Nasser Zefzafi, pour commémorer le 3e anniversaire du décès de Mohcine Fikri qui avait déclenché un large mouvement de protestation et d’arrestation au Nord du Maroc

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Covid-19: 1.672 nouveaux cas confirmés et 1.435 guérisons en 24H

L’hôpital militaire marocain déployé à Beyrouth offre plus de 3200 services médicaux

L’ONEE crée une Salle des Marchés pour la gestion des risques