Abdellatif Ouahbi affiche ses ambitions pour diriger le PAM

05 décembre 2019 - 11:44

Le parlementaire et leader du courant dissident du parti de l'authenticité et de la modernité, (PAM) Abdellatif Ouahbi, a clairement indiqué mardi qu’il ambitionnait de diriger le PAM suite à une décision judicaire qui ouvre la voie à ce courant, appelé « L’avenir », pour organiser le 4è congrès du parti.

Il a toutefois déclaré au journal « Al Oamk » (voir la vidéo), que d’autres noms méritent de prendre le poste de secrétaire général qu’occupe actuellement Hakim Benchemmach. Il a en effet cité les noms de Fatima Mansouri, présidente de la Commission nationale du parti, de Samir Goudar, président du courant de « L’avenir » et de la commission préparatoire du 4è congrès et celui de Noureddine Achahchah.

« C’est le congrès qui aura le dernier mot, nous a déclaré Ouahbi avec diplomatie, et je serai prêt à collaborer avec le nouveau secrétaire général qui sera élu ».

Il a indiqué que la commission préparatoire dont la légitimé a été reconnue par la justice reste ouverte à "tous les militants", y compris aux partisans du secrétaire général.

Les partisans de ce dernier avait créé un courant appelé « légitimité » et présidé par Ahmed Touhami. Ils préparent séparément leur propre congrès. Ouahbi a invité ses opposants à une réconciliation qu’il avait rejeté, estimant que la situation a changé aujourd'hui après cette décision judiciaire.

la cour d'appel de Rabat a, pour rappel, validé mardi matin l’élection de Samir Goudar à la tête de la commission préparatoire du 4è congrès du PAM, ouvrant, probablement, la voie à un changement à la tête du parti

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Tazi: Le débat sur la richesse est « dangereux » et ne mènera pas à une réconciliation

Zagora : le conseil provincial adopte des projets en matière d’éducation, de santé et d’eau potable

Un leader du RNI : « Ni «G8 » ni « G4 », nous refusons toute alliance avant les élections »