Rapport : Une grande majorité d'enfants marocains respecte le strict confinement

25 décembre 2020 - 10:18

Selon l'étude, le verrouillage a eu plusieurs impacts sur les enfants et les étudiants.

La grande majorité des enfants marocains ont respecté le strict confinement du Maroc et sont restés à la maison entre mars et juin.

Selon une étude récente de l'UNICEF et du Haut-Commissariat au Plan du Maroc (HCP), seuls 2,5 % des enfants marocains ont quitté leur foyer pendant le confinement.

Environ la moitié des enfants qui ont quitté leur maison l'ont fait pour jouer, tandis qu'un quart d'entre eux sont sortis pour acheter des produits alimentaires dans les magasins voisins.

Le rapport, publié aujourd'hui, 24 décembre, a révélé que le verrouillage national a eu plusieurs impacts psychologiques sur les enfants.

L'impact psychologique le plus fréquent chez les enfants était l'anxiété, signalée par 50,9 % des ménages ayant participé à l'étude. Viennent ensuite la peur (42,6 %), le sentiment d'être pris au piège (30,3 %), les comportements obsessionnels (24,3 %) et les troubles du sommeil et de l'alimentation (24,1 %).

Parmi les autres impacts, on peut citer le manque d'intérêt pour la pratique de loisirs (8,1 %), l'hypersensibilité (7,1 %), la fatigue (5,3 %) et la dépression (5,0 %).

Le rapport a également étudié l'impact de la pandémie COVID-19 sur l'éducation des enfants marocains. Il a constaté que seuls 9,3 % des enfants de plus de 15 ans consacraient une partie de leur temps quotidien à l'éducation.

Les enfants de plus de 15 ans qui étudient à la maison consacrent en moyenne 212 minutes par jour à des activités éducatives. Cependant, le temps d'étude moyen de tous les enfants marocains de plus de 15 ans n'était que de 20 minutes par jour.

La situation était relativement similaire pour les enfants plus jeunes. Pendant la période de fermeture, près de 84 % des enfants d'âge préscolaire au Maroc n'ont pas suivi de cours à distance. La principale justification présentée par les parents était leur manque de connaissance des outils disponibles pour l'apprentissage à distance.

Dans les écoles primaires, près des trois quarts des élèves (73,2 %) ont suivi des cours en ligne pendant les premiers mois de la fermeture. Cependant, après que le Maroc a annoncé qu'il annulerait les examens de fin d'année, le taux de fréquentation est tombé à 53,5 %. La même tendance s'est produite pour les élèves du secondaire (81,2 % à 57,3 %).

Les lycéens, quant à eux, n'étaient pas concernés par l'annulation des examens de fin d'année, mais 45,7 % d'entre eux ont déclaré avoir passé moins de temps dans l'enseignement pendant le bouclage.

 

 

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Le Maroc reçoit une première livraison du vaccin anti-Covid 19

Les premières doses du vaccin AstraZeneca sont arrivées au Maroc

Settat : 17 élèves légèrement blessés dans un accident de la route