Élargissement des attributions des hôpitaux « Cheikh Zayed » et « Cheikh Khalifa »

15 juillet 2021 - 08:34

Deux projets de loi importants pour la coopération sanitaire entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis ont été approuvés, à l’unanimité, mercredi, par la Chambre des représentants.

La Commission des secteurs sociaux a, ainsi, étendu les attributions des deux établissements de santé : « Cheikh Zayed Ibn Sultan » à Rabat et « Cheikh Khalifa bin Zayed » à Casablanca, deux hôpitaux, actifs dans ce domaine au Maroc.

Il s’agit du projet de loi n° 43.21 modifiant et complétant le Dahir – loi n°1.93.228 portant création de la Fondation Cheikh Zayed Bin Sultan, et du projet de loi n°44.21 modifiant et complétant la loi n°12.07 portant création de la Fondation Cheikh Khalifa Bin Zayed.

Lors de leur présentation, le ministre de la Santé Khaled Ait Taleb a déclaré que le but est de permettre à ces deux institutions de s’ouvrir sur de nouveaux domaines en surmontant les problèmes de gestion administrative et financière, notamment, à travers des réunions régulières de leurs conseils d’administration.
« Aujourd’hui, nous voulons que le système de santé, via ses secteurs privé, public et autres, joue son rôle de façon complémentaire », a précisé le ministre.

Ces deux institutions sont soumis à la loi n°131.33 relative à l’exercice de la médecine, avec un tarif de référence qui s’appliquera à tous « et puisque ces deux établissements sont à but non lucratif, les profits qu’ils réaliseront seront investis dans la santé ou dans des œuvres sociales » a t-il ajouté.

Les deux projets soulignent que l’objectif principal de ces deux institutions est de « pratiquer toute activité visant à servir le système de santé national, à promouvoir et à atteindre leurs objectifs … à travers la création ou la participation dans des sociétés, et la contribution à l’éducation et à la formation ».

Ils seront gérées par des conseils d’administration présidés par un Président Directeur Général nommé par Dahir. Chaque Conseil d’administration sera composé de 10 à 15 membres nommés par Dahir.
Les projet de loi précisent, également, leurs ressources, et les attributions des PDG et des conseil d’administrations qui se réunissent au moins une fois par an.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

L’Algérie décide de fermer immédiatement son espace aérien avec le Maroc

Akhannouch : Des réalisations rapides et concrètes pour répondre aux attentes des marocains

Interpellation de 4 autres individus pour liens présumés avec les plans de la cellule terroriste affiliée à « Daech » et démantelée récemment à Errachidia