Que se passe-t-il à l’Université Ibn Toufail de Kénitra?

02 décembre 2022 - 11:25

L’Association Marocaine pour la Gouvernance et les Droits de l’Homme a écrit à l’Inspecteur Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, demandant l’ouverture d’une enquête sur ce qu’elle a décrit comme « des violations et exactions commises à l’Université Ibn Tofail de Kénitra, qui se manifestent par la passation de marchés à des proches du président de l’université, et gonflant les montants des marchés liés à l’établissement, en l’absence de gouvernance financière et administrative.

L’association des droits de l’homme a réprimandé les responsables de l’institution universitaire, dans sa lettre, dont le journal Al Omk Al Maghribi, pour « manipulation de positions financières par le vice-président chargé de la recherche scientifique« pour que les concours de recrutement soient organisés par la présidence au lieu des institutions, et que son contrôle sur la nomination des commissions, doyens et directeurs ne bouge pas du doigt.

La même association a évoqué «l’attribution du président à son vice-président des marchés publics qu’il passe aux entreprises du gendre du président par des moyens illégaux». En plus « d’exclure le secrétaire général de son rôle dans le recrutement et de le dépouiller de ses fonctions.

La commission a également mentionné l’implication des responsables de l’Université Ibn Toufail, dans « la transmission de la désignation de 4 500 mètres carrés par des voies tortueuses à la société du gendre du président par le vice-président de l’université »,  et l’attribution d’une couverture financière de 500 millions pour les deux « statues », alors que le prix réel du modèle ne dépasse pas l’attribution de 20 millions de centimètres.

 

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

L’INH décroche une 7è certification ISO pour son système de management de qualité

Hydrogène vert : Une délégation marocaine en Belgique pour examiner les perspectives de coopération et d’investissement

Crédit du Maroc: l’AMMC vise la note d’information relative à l’OPA