Politique

La tolérance religieuse, « une marque distinctive » de l’histoire du Maroc (Département d’État américain)

La tolérance religieuse est « une marque distinctive » de l’histoire du Maroc, a souligné le département d’État américain dans un nouveau rapport. « La tolérance religieuse est une marque distinctive de l’histoire du Maroc, depuis l’accueil des réfugiés fuyant la péninsule ibérique à la fin du 15ème siècle jusqu’aux efforts du défunt Roi Mohammed V pour protéger les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale », lit-on dans ce rapport publié jeudi par le Bureau de l’envoyée spéciale des États-Unis chargée de surveiller et combattre l’antisémitisme.

Le document met en avant notamment le rôle de Bayt Dakira à Essaouira, notant que l’objectif de cet espace est « d’aider à préserver l’ancien héritage juif du Maroc à travers la restauration d’une synagogue historique, témoignant de la bonne volonté du pays envers sa population juive ». « Le site est un symbole de l’engagement du Maroc en faveur du multiculturalisme et de la préservation de son riche héritage juif », ajoute le rapport.

Le document met en avant également l’action de l’association Mimouna, relevant que cette ONG s’emploie à « sensibiliser la jeunesse marocaine à la riche histoire culturelle juive qui existe dans le pays depuis des milliers d’années ». L’association « a été créée par un groupe de jeunes étudiants musulmans qui aspirent à promouvoir et préserver l’héritage juif marocain », ajoute le rapport, notant que « l’essentiel de ses activités est centré sur des programmes éducatifs qui renforcent le dialogue interreligieux et encouragent le pluralisme culturel au Maroc ».

Le rapport américain met en avant plus de 40 actions à travers le monde ayant pour ambition de promouvoir la tolérance religieuse et combattre l’antisémitisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *