Procès Omar Radi : l’avocat belge Christophe Marchand, interdit d’entrer au Maroc

29 juin 2021 - 11:58

Les autorités marocaines ont interdit à l’avocat belge, Christophe Marchand, l’accès au territoire national, selon un communiqué de presse du cabinet d’avocat JusCogens à Bruxelles, reçu par le journal « Al Oâmk ».

Christophe Marchand aurait été arrêté et déporté du Maroc, ajoute le communiqué, hier vers 21 heures, à son arrivée à l’aéroport Mohamed V de Casablanca. Il venait assister à une audience du procès du journaliste marocain Omar Radi qui se tient mardi 29 juin 2021 à midi à Casablanca.

Selon le communiqué qui dénonce cette décision, « les autorités lui ont rapidement dit qu’il ne pouvait pas rentrer sur le territoire. Il a passé la nuit sur un banc en zone de transit, son passeport lui ayant été confisqué. Il serait expulsé par avion dans le courant de la journée » de mardi.

L’avocat a alors « fait un appel urgent au Rapporteur Spécial des Nations Unies pour l’indépendance des juges et des avocats afin qu’il invite le Maroc a laisser l’avocat rentrer dans le royaume chérifien pour y exercer son travail » précise le communiqué.

Inscrivez-vous à la newsletter

PARTAGEZ CET ARTICLE

Découvrez aussi

Le détail des indemnités des présidents des conseils des régions et des communes

Zaina Idihli : Une ambition au service d’un changement tangible à Souss Massa

Les forces françaises tuent Abou Walid Sahraoui, chef de l’EI au Grand sahara