El Ouafi appelle à rehausser le rôle de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement – Al3omk

El Ouafi appelle à rehausser le rôle de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement

Montreal_Nezha-El-Ouafi.jpg

La secrétaire d’Etat chargée du développement durable, Nezha El Ouafi, a appelé, mardi à Rabat, à rehausser le rôle de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement pour qu’elle continue à assurer un leadership à l’échelle continentale.

“Nous avons besoin d’unifier davantage nos efforts et de rehausser le rôle de la Conférence pour qu’elle continue à assurer un leadership à l’échelle continentale en renforçant l’intégration de l’environnement dans les politiques sectorielles et en favorisant le consensus sur les questions émergentes de l’environnement et de développement durable au niveau régional”, a souligné Mme El Ouafi à l’ouverture de la réunion du bureau de la 16ème session de cette Conférence.

Conscient de son rôle dans cette dynamique africaine, le Royaume ne ménage et ne ménagera aucun effort pour apporter sa pierre à l’édifice africain, en témoigne son engagement fort au niveau régional à travers le lancement de plusieurs initiatives telles que l’adaptation de l’agriculture africaine “Triple A” et la “Triple S” pour promouvoir la stabilité, la sécurité et la soutenabilité en Afrique, ainsi que la ceinture bleue pour une économie bleue et durable des océans en Afrique.

La Conférence en tant qu’autorité ministérielle africaine permanente pour la protection de l’environnement, n’a cessé depuis sa création de jouer pleinement son rôle en tant que plateforme continentale fédérant l’ensemble des pays africains autour des questions mondiales et régionales en matière d’environnement et de développement durable, a noté la secrétaire d’Etat appelant à renforcer l’intégration de l’environnement dans les politiques sectorielles et à favoriser le consensus sur les questions émergentes de l’environnement et de développement durable au niveau régional.

De même, ajoute Mme El Ouafi, cette rencontre explorera les moyens à même de permettre à la Conférence de contribuer aux prochains évènements régionaux et globaux relatifs à l’environnement et au développement durable notamment la 14ème COP sur la diversité biologique, la 24ème conférence des parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques et la 4ème Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement.

Pour sa part, le ministre de l’environnement gabonais et président de la conférence, Pacôme Moubelet Boubeya a relevé que cette réunion sera l’occasion de discuter des événements majeurs régionaux et internationaux sur l’environnement qui auront lieu en 2018 et qui requièrent un grand engagement et de nombreuses préparations.

Dans ce cadre M. Boubeya a appelé les gouvernements et les départements concernés à unir leurs efforts afin de protéger l’intérêt et les priorités du continent africain et à mettre en place des solutions à même de faire face aux défis environnementaux du continent.

Co-organisée par le secrétariat d’Etat chargé du développement durable et le programme des Nations Unies pour l’environnement, cette conférence qui se tient pour la première fois au Royaume a pour objectifs d’examiner l’état d’avancement des décisions prises lors de la 16ème conférence, formuler les orientations nécessaires pour leur mise en œuvre, ainsi que de discuter de la contribution de la Conférence aux prochains évènements globaux en matière d’environnement et de développement durable.

Ont pris part aux travaux de ladite réunion les ministres chargés de l’environnement des pays membres du Bureau à savoir le Gabon, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie et l’Afrique du Sud, en plus du Maroc, ainsi que les représentants de l’Union Africaine et du Bureau régional pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour l’Environnement.

Créée en décembre 1985, à la suite de la Conférence des ministres africains de l’environnement organisée au Caire, la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement est une tribune politique qui permet aux ministres chargés de l’environnement du continent de mieux formuler, harmoniser et coordonner leurs activités et programmes.

La Conférence a pour rôle principal de fournir un leadership à l’échelle continentale en favorisant la sensibilisation et le consensus sur les questions mondiales et régionales en matière d’environnement et de développement durable, développer des positions communes afin de guider les représentants africains dans les négociations des accords environnementaux internationaux juridiquement contraignants et promouvoir la participation africaine au dialogue international sur les enjeux mondiaux d’importance cruciale pour l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top