Le roi préside la signature 4 conventions pour la revalorisation et la réhabilitation de 4 villes – Al3omk

Le roi préside la signature 4 conventions pour la revalorisation et la réhabilitation de 4 villes

5afab2101e00002c008e5858.png

Le roi Mohammed VI a présidé ce lundi, au palais royal de Rabat, une cérémonie de présentation et de signature des conventions ayant trait aux programmes de valorisation des anciennes médinas de Marrakech et de Rabat, du programme complémentaire pour la valorisation de l’ancienne médina de Fès, et à la troisième phase du programme d’habitats menaçant ruine porté par le programme de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca. 

Entre autres objectifs énoncés par le souverain, figurent la valorisation de ces anciennes médinas, l’amélioration des conditions de vie de leurs habitants, la préservation de leur patrimoine architectural, matériel et immatériel, et la promotion de leur richesse culturelle authentique.

Pour la ville de Rabat, qui avait déjà bénéficié d’actions et de projets entrepris dans le cadre des programmes “Rabat Ville Lumière, Capitale Marocaine de la Culture”, avec notamment la restauration de remparts, de portes historiques, de mosquées et Zaouiyas, mais aussi la réalisation de terrains de proximité et d’espaces verts, le nouveau programme de valorisation de l’ancienne médina de la capitale (2018-2021) est doté d’une enveloppe budgétaire de l’ordre de 325 millions de dirhams. Il prévoit l’aménagement de la Place Bab El Had et des places proches du marché central, le renforcement du système de signalisation, la mise en place de plateformes interactives d’informations touristiques, le revêtement des ruelles (8 km), et la création de deux parkings souterrains à Bab El Had et Bab Chellah, d’une capacité totale de 1.090 places.

Le programme de valorisation de l’ancienne médina de Marrakech (2018-2022) nécessitera  pour sa part une enveloppe de 484 millions de dirhams, poursuit la même source, avec au menu la valorisation des monuments historiques, le renforcement du système de signalisation et du réseau d’éclairage ou encore la mise en place de plateformes interactives d’informations touristiques.

À Fès, le programme complémentaire pour la valorisation de l’ancienne médina mobilisera pour sa part près de 583 millions de dirhams, et portera notamment sur la réhabilitation de 39 sites historiques d’activités économiques (Foundouks, ateliers, souks) et de 10 mosquées et écoles coraniques, et la valorisation de 11 sites historiques (horloge à eau, musée de la culture juive), et la restauration de Dar Al Makina.

Concernant la capitale économique, la troisième phase du programme d’habitats menaçant ruine, faisant partie intégrante du programme de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca, mobilisera quant à elle une enveloppe globale de 300 millions de dirhams.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top