REQUIEM POUR TAOURIRT  – Al3omk

REQUIEM POUR TAOURIRT 

TAOURIRT6.jpg

En allant à l’oriental du Maroc, tout passager pourrait lire : ci-gît TAOURIRT

Elle était déjà en mort encéphalique, bien des espoirs de sa réanimation ont été formulés par ses malheureux habitants, confirmés tragiquement  par l’indifférence et l’ignorance de l’état central   hélas.  L’arrivée du nouveau gouverneur a précipité son enterrement définitif.

Du petit Paris qu’elle était durant la colonisation, elle a connu des crimes inacceptables et des kidnappings criminels de ses richesses, de son passé et de son présent, devenu par ainsi, un cimetière des beaux souvenirs, des rêves perdus et des droits civiques et politiques des gens que les élus , l’autorité et certains opportunistes, transformés en nouveaux notables , ont mis carrément de côté ,  volés et ont  même imposés leurs lois de criminels à la place des lois et droits en vigueur sous les yeux et les oreilles complices des hauts responsables qui n’ont ni écoutées les doléances des gens impuissant face à la machine de la corruption et de l’immorale  ni compris les risques que ces pratiques peuvent causer a une populations appauvries, esseulées , face aux vampires humains, qui ont tout sucé au passage à la municipalité , ou en tant que responsables territoriaux .

Des rumeurs avaient  circulé, des articles de presse écrits , des correspondances directes aux responsables sur les implications des uns et des autres, des constats  très graves  sur les rapts des biens communs de Taourirt,  qui ont dévoilé et prouvé  combien certains responsables de l’état peuvent se laisser aller aux tentations de gains et de richesse en contribuant à l’humiliation en groupe des gens et à l’écrasement de leur dignité.

Ce tragique destin n’a jamais fait objet d’enquête, de contrôle ou de vérifications, ni de la part de  l’IGF, ni de l’inspection général de l’administration territoriale, ni de l’inspection du ministère de l’habitat, ni de la cour de compte, personne ne semble avoir le courage et le sens du devoir de se demander comment Taourirt a été répartie en lots ? Enzones industrielles? En amicales d’habitations ? Qui en a bénéficié ? Comment certains se sont enrichis? Faire la liaison entre les nouvelles richesses et la responsabilité de la gestion des biens publics? Comment Taourirt ne connaît ni culture ni sociale, juste le dur et le bâtiment? Comment les expansions de la ville sont programmées? Comment surtout les terres des collectivités ethniques ont été envahies et transférées? Comment les budgets des mises à niveau des régions ont été dépensés? Quelle sont les réalisations de l’INDH entre autre?

Les seigneurs de Taourirt ont leurs hommes à Rabat, leurs soutiens et leurs anges gardiens, tout semble être achetable, tout semble sans importance, aux yeux des gouvernants et des hauts responsables, quand il s’agit de Taourirt

Pire encore, l’état a fait muté un gouverneur qui s’activait à bien faire, en bloquant des projets illégaux et inacceptables de certains tète de la corruption et de l’anarchie alors qu’il venait à peine de boucler deux ans en place, pour le remplacer par un gouverneur, qui ne semble ni respecter les orientations du Roi, ni s’aligner au nouveau concept de l’autorité qui , dès son arrivée , s’empresse a se réunir avec les deux plus grosses fortunes de la ville, pour devenir par la suite leur premier et unique avocat durant toute une année , leur a débloquéles projets que son prédécesseur avait bloqué , dont un projet de construction de Taourirt nouvelle, initié par un ancien président de commune, sur un terrain de centaines de hectares , acheté par la commune des domaines publics pour vingt dirham le mètre ,  revendu par le président à son cousin et ancien président aussi pour y construire son projet .

Ce nouveau gouverneur, qui refuse de recevoir les citoyens, a été jusqu’au Wali de l’oriental pour faire valider l’expansion de ce projet soumis à l’opposion des eux et forets , et faire valider aussi l’acquisition des terrains industriels et des grands bonnets de la corruption de la ville, contre toute loi, toute morale et toute éthique .

Sa seule réalisation largement médiatisée et qui a fait le tour du monde, était l’inauguration d’un robinet d’eau potable dans une région rurale en compagnie d’une armée de responsable.

Taourirt est morte, les photos qui accompagnent cet écrit montre comment

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top