Conflits collectifs de travail: la CGEM et les syndicats initient un fonds de médiation sociale – Al3omk

Conflits collectifs de travail: la CGEM et les syndicats initient un fonds de médiation sociale

o-CGEM-2-570.jpg

ENTREPRISE – Si les entreprises et les syndicats ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde, la CGEM compte bien trouver un terrain d’entente grâce à la création d’un fonds de médiation sociale annoncé ce 13 février à Casablanca, par la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensalah Chaqroun.

La relation entre l’entreprise et ses salariés peut connaître des “dysfonctionnements générant ainsi une confrontation qui risque de devenir un mouvement collectif”, prévient ainsi Miriem Bensalah Chaqroun dans son discours. Un protocole d’accord pour la création du fonds a donc été signé entre la CGEM, l’Union marocaine du travail (UMT), l’Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM), l’Union nationale du travail au Maroc et la Confédération démocratique du travail (CDT).

Ce fonds, “basé sur le droit au travail et la liberté syndicale”, permettra de “financer les opérations de médiation sociale convenues par les parties, améliorer les capacités des médiateurs reconnus, à travers la formation, et envisager la mise en place de nouveaux mécanismes susceptibles de développer la médiation sociale”, a déclaré Bensalah dans son discours lors de la cérémonie tenue en présence du ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Yatim.

“Nous sommes tous perdants dans un conflit de travail. Le salarié perd du revenu et l’entreprise perd en productivité”, affirme-t-elle, en soulignant l’importance du dialogue entre les deux parties. “

La mise en place de ce fonds, soutenu par la Confédération danoise des industries (CDI) à hauteur de 20.000 euros, constitue la phase de restructuration et de pérennisation d’un accord signé en 2012, entre la CGEM et les syndicats pour la promotion de la médiation sociale.

Bensalah a par ailleurs appelé à promulguer la loi sur les syndicats pour “renforcer leur rôle, faire en sorte que leur représentativité soit prise en compte”, mais aussi “éviter que “ce secteur ne soit victime de l’informel, comme le sont les entreprises”.

Le siège du fonds de médiation sera établi à la CGEM, où aura lieu la première réunion du comité de pilotage chargé de la gestion de ce fonds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top