Maroc : l’ancien militant Jamal Benomar reprend du service à l’ONU

1458571564_650x400.jpg

Selon des sources du « jeuneafrique », Jamal Benomar, ancien militant de l’extrême gauche marocaine et conseiller spécial de l’ONU, en retrait depuis 2017, s’est vu confier une nouvelle mission : il sera chargé de renforcer la diplomatie dans la résolution des conflits en Afrique et au Moyen-Orient.

En retrait depuis 2017, Jamal Benomar, conseiller spécial auprès du secrétaire général des Nations unies, s’est vu confier une nouvelle mission. Selon nos sources, ce Maroco-Britannique, qui fut le protégé de Ban Ki-moon, sera chargé de renforcer les mécanismes du dialogue, de la prévention et de la résolution pacifique des conflits en Afrique et au Moyen-Orient. Benomar a déjà travaillé sur les conflits du Yémen, du Burundi et au Sahara, où il a contribué à réinstaller la composante civile de la Minurso en 2016.

À titre personnel, cet ancien prisonnier d’extrême gauche (de 1976 à 1983) a discrètement séjourné au Maroc au cours de l’été 2017 pour s’impliquer dans la crise dans le Rif, dont il est originaire. Il a préconisé l’ouverture d’une enquête du Conseil national des droits de l’homme (CNDH). Il avait, jusque-là, pris ses distances avec Rabat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top