Vers une identité virtuelle !… – Al3omk

Vers une identité virtuelle !…

ede.jpg

La parution des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), représente une véritable métamorphose pour notre société en ce sens qu’elles permettent entre autres de s’instruire, de s’informer, de se divertir, ou de communiquer dans de meilleures conditions, en éliminant toute notion de distance et de frontière. Elles offrent donc un mode nouveau de fonctionnement de la société de l’information. Bref, est ce que ces NTIC favorisent-elles l’isolement des individus ?En effet, nous assistons à un changement radical dans le comportement des hommes que ce soit dans le milieu professionnel, familial ou dans les relations sociales. Cependant, malgré le fait que les maisons soient équipées en nouvelle technologie, la majorité affirment ressentir un sentiment de solitude.

La question se pose de savoir si finalement ces nouvelles technologies  ne permettraient pas de renforcer un lien social existant sans finalement permettre de rompre l’isolement. L’exemple frappant est celui des réseaux sociaux, qui permettraient  de faire aboutir des rencontres virtuelles sur de véritables amitiés ou relations, mais ils permettraient seulement d’alimenter des fantasmes qui, en définitive, n’aboutiraient pas à grand-chose et surtout pas à la moindre relation transcendante. Pour autant, il convient de signaler que la virtualité peut aussi permettre à chacun de désinhiber, de parler sans tabous et donc d’accéder à une plus grande intimité, plus rapidement, même virtuelle. La virtualité nourrirait un lien social différent du lien réel.

On souligne le paradoxe suivant : on communique avec le monde entier mais demeure finalement isolé dans sa chambre sans même avoir la capacité de saluer son voisin. Les NTIC développeraient donc effectivement un certain type de lien virtuel mais celui-ci se ferait au détriment du lien réel et aboutirait à une certaine forme d’isolement et de rupture avec la « vraie vie ». Ils contribueraient même à l’isolement des personnes au sein d’un même foyer car chacun se rue sur son ordinateur en rentrant ou passe la soirée en tête à tête avec lui.

Finalement, il me semble que le bilan concernant les nouvelles technologies est mitigé. Il dépend de l’usage qu’on en fait. Libre à chacun de savoir se prémunir de leurs effets pernicieux car autant qu’elles peuvent favoriser le contact et l’entraide, elles peuvent nous priver du lien social réel et nous plonger dans l’isolement et dans l’aliénation.

*Doctorant en Langues et Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

scroll to top